Nîmes: Le psychiatre soupçonné de viol a fait plusieurs séjours en psychiatrie

ENQUÊTE Le médecin aurait été hospitalisé quatre mois l'an passé au CHU de Nîmes, avant de continuer à recevoir des patients...

C.D.

— 

Illustration d'un médecin.
Illustration d'un médecin. — POUZET/SIPA

Selon Objectif Gard, le médecin​ de Nîmes mis en examen mardi pour des soupçons de viol et d’ agressions sexuelles sur trois femmes a effectué, ces dernières années, plusieurs séjours en hôpital psychiatrique pour être soigné.

Il aurait ainsi été hospitalisé pendant quatre mois en 2017 au service psychiatrique du CHU de Nîmes et, selon nos confrères, il était par ailleurs sous curatelle renforcée alors qu’il continuait à recevoir des patients et « pouvait demander des internements ou des placements sous tutelle ou curatelle ».

>> A lire aussi : Un psychiatre nîmois mis en examen pour viol et agressions sexuelles

À un mois de la retraite

Ce psychiatre, qui était à un mois de la retraite, a été placé sous contrôle judiciaire, et il a l’interdiction d’exercer. « Je suis horrifiée par le peu de réactivité de l’ordre des médecins, a déclaré son avocate, Me Florence De Prato, à Objectif Gard. Un ordre professionnel sert à sanctionner, mais aussi à protéger… On aurait dû protéger ce psychiatre. »

C’est une avocate, qui aurait consulté ce médecin, qui avait déposé une plainte, ce qui avait conduit à l’ouverture d’une enquête. Les gendarmes chargés des investigations ont retrouvé deux autres victimes présumées de ce Nîmois, dont le cabinet a été fermé.