Affaire Maëlys: Nordahl Lelandais se mure dans le silence et refuse de répondre aux juges

ENQUETE Nordhal Lelandais, qui a avoué la semaine dernière avoir tué «involontairement» la petite Maëlys, aurait refusé de répondre aux questions des juges d'insctruction sur la façon dont l'enfant est décédé...

C.G.

— 

Le 2 novembre 2015, au Palais de justice de Grenoble.
Le 2 novembre 2015, au Palais de justice de Grenoble. — C. Girardon / 20 Minutes

Les enquêteurs attendaient d’en savoir plus. Mais Nordahl Lelandais aurait préféré garder le silence, refusant de répondre aux questions des juges d’instruction. L’ancien militaire, qui a avoué la semaine dernière avoir tué la petite Maëlys, a été conduit ce jeudi matin au palais de justice de Grenoble pour s’expliquer sur les circonstances de la mort de l’enfant.

>> A lire aussi : Affaire Maëlys: Nordahl Lelandais devrait être entendu jeudi sur la mort de la fillette

L’interrogatoire aurait duré seulement une dizaine de minutes selon France Bleu. Le suspect ayant refusant catégoriquement de s’exprimer sur le sujet. L’audition s’est donc brutalement terminée.

Mort « accidentelle »

Mercredi 14 février, après avoir conduit les enquêteurs sur les lieux où il avait déposé le corps de la petite fille, Nordahl Lelandais avait plaidé la cause de la mort « accidentelle », sans fournir d’explications. L’homme avait seulement indiqué que le décès était survenu dans un champ situé à proximité de la maison de ses parents, où il résidait. Il s’était ensuite rendu à Attignat-Oncin, soit à quinze kilomètres de chez lui, pour abandonner le corps de l’enfant dans une forêt.

>> A lire aussi : VIDEO. Affaire Maëlys: Le corps de la fillette retrouvé.... Ce qu'il faut retenir de cette journée de dénouement

Les gendarmes avaient gelé les lieux, retrouvant dans un premier temps, le crâne de la petite fille, puis sa robe et ses chaussures ainsi que le reste de son squelette, le jour suivant.

Maître Alain Jakubowicz, l’avocat de Nordahl Lelandais n’a pas souhaité s’exprimer pour l’instant.