Finistère: Il perd son permis deux jours après l’avoir obtenu

SECURITE ROUTIERE Le jeune conducteur a été contrôlé positif aux stupéfiants...

J.G.
— 
Illustration de gendarmes sur une aire de repos entre Rennes et Nantes.
Illustration de gendarmes sur une aire de repos entre Rennes et Nantes. — C. Allain / 20 Minutes

A peine le temps de fêter son permis de conduire qu’il se le fait déjà sucrer. Cette mésaventure est arrivée à un jeune conducteur de 19 ans ce week-end dans le Finistère, comme le rapportent les gendarmes du département sur leur page Facebook. Deux jours seulement après avoir obtenu son précieux sésame, le jeune homme a été contrôlé positif aux stupéfiants par les motards du peloton motorisé de Châteaulin. « Un jeune finistérien bat le record de France… du retrait de permis le plus rapide », ironisent les gendarmes.

Si la scène peut prêter à sourire, les forces de l’ordre rappellent toutefois les dangers de la route. L’an dernier, les moins de 25 ans représentaient un tiers des tués sur les routes du département, avec les conduites addictives (alcool et/ou stupéfiants) comme première cause des accidents mortels, majoritairement le week-end. « Ce jeune conducteur réunissait donc tous les critères pour se tuer sur la route quand les gendarmes l’ont contrôlé », indiquent les gendarmes.