Cannes: Les commanditaires présumés du casse de 15 millions d’euros de diamants arrêtés

BRAQUAGE Deux jeunes des Hauts-de-Vallauris sont suspectés d’être à l’origine du braquage de la bijouterie Harry Winston sur la Croisette…

C.D.
— 
Une bijouterie Harry Winston, sur la Croisette, était braquée le 18 janvier 2017
Une bijouterie Harry Winston, sur la Croisette, était braquée le 18 janvier 2017 — V. Hache / AFP

L’étau se resserre dans l’enquête sur le vol de 15 millions de diamants sur la Croisette, en janvier 2017. Selon Nice-Matin, trois hommes et une femme ont en effet été déférés vendredi devant le juge d’instruction, à Grasse, dans le cadre de cette affaire. Deux d’entre eux sont soupçonnés d’avoir planifié et orchestré le braquage des 24 diamants dans la bijouterie Harry Winston, à Cannes (Alpes-Maritimes).

Vaste coup de filet

Après le principal suspect, interpellé en Italie et extradé en France en juillet 2017, les enquêteurs ont donc remonté la piste des commanditaires. Mardi dernier, la brigade de répression du banditisme, assistée de l’antigang, a procédé à un vaste coup de filet, indique ainsi le quotidien régional.

Huit personnes ont été interpellées dans Cannes et sa région mais également, pour trois d’entre elles, dans les maisons d’arrêt de Nice et Grasse. Quatre ont depuis été remises en liberté.

Reparti à pied avec les bijoux

« Deux jeunes habitants des Hauts-de-Vallauris, très défavorablement connus de la police, risquent d’être mis en examen avec un homme de main et la compagne de l’un d’eux », écrit Nice-Matin, qui rappelle que les  diamants, eux, restent introuvables.

Le 18 janvier 2017 vers 11 heures, un homme était entré dans la bijouterie comme un simple client. Avec des lunettes de soleil sur le nez, il aurait brandi une grenade et un pistolet automatique. C’est ainsi qu’il s’est emparé des diamants, avant de repartir comme il était venu, à pied et sans avoir fait usage de ses armes.