Corse: L'ex-leader du FLNC, Charles Pieri, a refusé de s'expliquer lors de sa garde à vue

ENQUETE L'ex leader du FLNC, Charles Pieri, a refusé de s'exprimer alors qu'il était entendu pour des propos injurieux envers Dominique Erignac, la veuve du préfet... 

20 Minutes avec AFP

— 

Charles Pieri lors d'une manifestation le 3 février 2018. 
PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Charles Pieri lors d'une manifestation le 3 février 2018. PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Charles Pieri, ancien leader du Front de libération nationale Corse (FLNC) « a refusé de s’expliquer » lors de « deux auditions » menées mardi à la gendarmerie de Ghisonaccia (Haute-Corse) sous le régime de la garde à vue, a indiqué le procureur d’Ajaccio.

>> A lire aussi : Corse: Une enquête ouverte après «un message injurieux» visant la veuve du préfet Erignac

Message d’injure

« L’enquête se poursuit en vue de l’exploitation des éléments recueillis » lors d’une « perquisition à son domicile », a précisé le procureur Eric Bouillard, précisant que Charles Pieri avait été « entendu sur les délits d’injures résultant d’un message posté sur un réseau social le 7 février, compte dont il est bien le titulaire selon les éléments transmis par Facebook ». Le message incriminé visait Dominique Erignac, la veuve du préfet assassiné en 1998 à Ajaccio.