Saint-Etienne: Six footballeurs radiés à vie pour «lynchage en réunion» en plein match

SPORT La commission de discipline du district de football de la Loire a tenu à marquer le coup mercredi...

J.L.

— 

Photo d'illustration d'une rencontre de football.
Photo d'illustration d'une rencontre de football. — JOE KLAMAR / AFP

Deux mois après les graves débordements durant la rencontre de football amateur entre la Rivière et le FC Saint-Etienne (Loire), les sanctions étaient extrêmement attendues. La commission de discipline de football de la Loire a marqué le coup mercredi en radiant six joueurs du club de la Rivière à vie, comme l’indique Le Progrès.

>> A lire aussi : Un arbitre de football de 17 ans sort un couteau en menaçant joueurs et dirigeants

Leur entraîneur est à peine mieux loti avec une interdiction de football pendant dix ans. Délégué de ce fameux match disputé sur le complexe sportif de Méons à Saint-Etienne, le président de la Rivière a écopé de six matchs de suspension, mais aussi de dix points de pénalité au classement et d’une amende de 7.500 euros pour son club.

« Il va falloir que les gens s’habituent à ce type de sanctions »

Le 10 décembre, deux joueurs du FC Saint-Etienne avaient été frappés à terre et l’entraîneur avait lâché des menaces de mort en direction de l’arbitre. Si le club de la Rivière a une semaine pour faire appel de la décision, il devra bientôt s’expliquer au pénal. Des plaintes ont en effet été déposées et une enquête policière est en cours.

Président du district de la Loire depuis novembre 2016, Thierry Delolme précise que « les faits sont exceptionnels, pas la sanction ». « Il s’agit d’un lynchage en réunion, insiste-t-il. Il va falloir que les gens s’habituent à ce type de sanctions. Le football ne peut pas être là comme un réceptacle des dérives de notre société. »