Gironde: Percuté par un ado à moto lors d'un contrôle de la route, le gendarme grièvement blessé dimanche est décédé

RADAR Le jeune homme de 15 ans avait refusé de s'arrêter pour un contrôle de vitesse...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un contrôle de gendarmerie.
Illustration d'un contrôle de gendarmerie. — FRED TANNEAU / AFP

Le gendarme, grièvement blessé dimanche après avoir été percuté par un motard lors d’un contrôle routier en Gironde est mort, a annoncé lundi soir la gendarmerie. Âgé de 46 ans, marié et père de trois enfants, cet adjudant de la brigade de Belin-Beliet avait été percuté par un motard âgé de 15 ans qui avait refusé d’obtempérer lors d’un contrôle de vitesse à Salles, au sud de Bordeaux.

L’adolescent, qui se trouvait au guidon d’une moto de cross, légèrement blessé lors du choc, a été placé en garde à vue pour « tentative de meurtre aggravée », a annoncé lundi le parquet de Bordeaux.

Enquête en cours

L’enquête en cours, confiée aux gendarmes de la brigade de recherches d’Arcachon, doit notamment établir si le cyclomoteur de 50 cm3 utilisé par l’adolescent « était homologué pour circuler sur route ». Elle doit aussi « déterminer les conditions précises dans lesquelles les faits sont survenus (conditions atmosphériques, visibilité, vitesses, trajectoires, positionnement des protagonistes, auditions de témoins…) », selon le parquet de Bordeaux.

Le gendarme, accompagné de trois collègues, était chargé de tenir le radar destiné à mesurer la vitesse des usagers de cette route départementale de Salles. Il avait été hospitalisé au CHU de Bordeaux où il a succombé à ses blessures.

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a fait part lundi soir dans un communiqué de son « immense tristesse » après le mort du gendarme et adressé « ses plus sincères condoléances à sa famille, à ses proches, à ses camarades, et tout spécialement au gendarme qui l’accompagnait et à l’ensemble de la brigade de Belin-Beliet ».