Marseille: Un caïd de cité rackettait des établissements jusqu'à Saint-Tropez

RACKET L'homme de 45 ans est originaire de la cité de la Castellane, dans le XVIe arrondissement de Marseille... 

A.M.

— 

Une voiture de police à Marseille (illustration).
Une voiture de police à Marseille (illustration). — Amandine Rancoule / 20 Minutes

Un homme de 45 ans, originaire de la cité de la Castellane, dans le XVIe arrondissement, est soupçonné de racketter des établissements de Marseille à Saint-Tropez​, dans le Var. Selon la Provence, les enquêteurs du groupe d’intervention régional (GIR) de la Police judiciaire de Marseille, ont lancé jeudi un coup de filet.

Cela faisait trois ans qu’ils enquêtaient sur l’une de leurs plus belles affaires. En tout, six personnes ont été interpellées, pour extorsion en bande organisée, blanchiment aggravé, travail dissimulé et non justification de ressources.

>> A lire aussi : Des femmes de ménage dérobent pour 100.000 euros de vêtements à H&M

300.000 euros découverts

L’homme de 45 ans, qui serait un « caïd » de la Castellane rackettait des bars, boîtes de nuits et restaurants de Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, et même jusqu’à Saint-Tropez où il s’était domicilié. C’est son train de vie qui serait à l’origine de l’enquête. Près de 300.000 euros ont été retrouvés en espèce et sur des comptes bancaires. Des véhicules de luxe, des montres très haut de gamme et des armes ont été saisis. Le principal suspect, et trois de ses hommes sont présentés devant la justice.