Gard : «Titus ne méritait pas ça», confie le propriétaire du petit âne mort

ANIMAUX Le 22 janvier, l’animal avait été attaqué à coups de couteau. Une semaine après, il a succombé à ses blessures…

N.B.

— 

Titus, le petit âne qui a succombé à ses blessures.
Titus, le petit âne qui a succombé à ses blessures. — Damien Pons

Mardi, 20 Minutes évoquait l'histoire de ce petit âne, qui avait succombé à ses blessures, deux jours plus tôt, dans une ferme à Bagnols-sur-Cèze. Le pauvre animal avait été attaqué le 22 janvier par des inconnus qui lui ont assené des coups de couteau.

>> A lire aussi : Gard : Victime de coups de couteau par des inconnus, un petit âne est mort

C’est la compagne de ce sapeur-pompier professionnel, amoureux des animaux, qui a monté sa propre petite ferme sur les hauteurs de la commune du Gard, qui a découvert les plaies profondes de Titus, au niveau des oreilles. Malgré les soins prodigués par un vétérinaire, l’âne s’est couché, une semaine plus tard, et ne s’est plus relevé.

« Titus ne méritait pas ça »

L’homme se confie à la fondation 30 Millions d'amis, qui a dit son intention de se joindre à la plainte qui va être déposée à la gendarmerie du coin, en se portant partie civile. « Titus ne méritait pas ça, soupire Damien Pons, le propriétaire de l’ânon, qui était âgé d’à peine un an. J’ai du mal à comprendre comment on peut en arriver là. »

>> A lire aussi : VIDÉO. Sud : Une brigade de détectives débusque les cas de maltraitances animales

« Nous l’avons eu à trois mois, poursuit le Gardois,​ sur le site de la fondation. J’ai l’habitude de récupérer des animaux dont personne ne veut. Quelqu’un souhaitait se séparer de lui, son arrivée nous a emplis de bonheur. À chaque fois qu’on rentrait après le travail, il nous appelait pour qu’on vienne lui faire un câlin. Il laisse un grand vide. »