Meurtre d'Alexia Daval: Mis en examen pour «meurtre sur conjoint», Jonathann Daval risque la perpétuité...

JUSTICE Jonathann Daval a avoué ce mardi le meurtre de sa femme Alexia, retrouvée à moitié carbonisée fin octobre dans un bois de Haute-Saône...

D. D.

— 

La procureure de la République de Besançon, Edwige Roux-Morizot
La procureure de la République de Besançon, Edwige Roux-Morizot — Capture d'écran BFMTV

L'ESSENTIEL

  • Le corps d'Alexia Daval, 29 ans, a été retrouvé le 30 octobre calciné, caché sous des branchages dans un bois près de Gray-la-Ville, où elle vivait avec son mari Jonathann.
  •  Cet informaticien de 34 ans a été placé en garde à vue lundi 29 janvier. Il a avoué avoir tué sa femme.

VIDEO

22h00: Ce live est terminé

On se retrouve mercredi, notamment pour suivre la réaction des avocats de Jonathan Daval à sa mise en examen pour «meurtre sur conjoint».

21h30: La conférence de presse est terminée

Les trois informations à retenir:

  • Jonathann Daval a été mis en examen pour «meurtre sur conjoint»
  • Il a été placé en détention provisoire
  • Il risque la réclusion à perpétuité

 

21h15: Un caractère «volontaire» et pas «accidentel»

La procureure cite des «éléments accablants», dont la mort par strangulation, attestant d'un caractère «volontaire» et pas «accidentel». «Une mort par asphyxie est, pour moi, un meurtre» et pas un homicide involontaire, martèle la procureure. Elle confirme qu'Alexia était habillée en joggeuse. Son mari l'a-t-il ainsi vêtue après les faits? «A vous de tirer vos conclusions», répond Edwige Roux-Morizot.

21h05: Jonathann Daval mis en examen pour «meurtre sur conjoint», annonce la procureure

La procureure s'attaque aux avocats du mari d'Alexia Daval, qui ont tenu une conférence de presse dans la soirée. Edwige Roux-Morizot annonce la mise en examen de Jonathann Daval pour «meurtre sur conjoint» et son placement en détention provisoire.

La préméditation n'a pas été retenue mais «meurtre sur conjoint» est également une charge passible de la perpétuité, précise la procureure.

20h50: La conférence de presse de la procureure attendue d'ici 21h30

La procureure de la République de Besançon, Edwige Roux-Morizot, tiendra une conférence de presse entre 21h00 et 21h30 et devrait annoncer la mise en examen de Jonathan Daval.

19h30: « Mes clients sont consternés », indique l’avocat des parents

« Ils ont toujours eu la plus grande confiance dans leur gendre », a expliqué l’avocat des parents d’Alexia Daval. « Ils n’avaient rien remarqué qui puisse les alarmer ou les inquiéter »

19h10: Jonathann Daval doit être mis en exemen « d’ici à peu près une heure », indique son avocat

19h05: « Un type formidable, pas un méchant garçon »

« Il va payer pour trois secondes de sa vie », car il a cédé à un « accès de violence » a poursuivi Randall Schwerdorffer. C’est un « type formidable, pas un méchant garçon » a-t-il encore expliqué.

19h: Jonathann « n’a jamais essayé de mettre le feu au corps d’Alexia »

L’avocat Randall Schwerdorffer a assuré que son client n’avait « pas été dans une logique criminelle » et « n’avait impliqué personne d’autre ». « Il n’a jamais essayé de mettre le feu au corps d’Alexia », a ajouté le conseil.

18h50: Jonathann a expliqué que « c’était un accident, qu’il ne voulait pas et il regrette »

Il « a reconnu avoir tué son épouse mais il a dit que c’était un accident, qu’il ne voulait pas et il regrette », a indiqué

18h45: Jonathann se sentait « écrasé » par Alexia

Jonathann Daval se sentait « écrasé, rabaissé, à un moment il y a eu une crise de trop et ça a débordé », a confié son avocat.

18h30: Jonathann Daval a avoué avoir « étranglé » Alexia

Jonathann Daval a avoué ce mardi le meurtre de son épouse Alexia, dont le corps avait été retrouvé fin octobre dans un bois de Haute-Saône, a-t-on appris ce mardi auprès de ses avocats.

L’informaticien de 34 ans, placé en garde à vue depuis lundi, « a reconnu avoir tué son épouse, mais il a dit que c’était un accident, qu’il ne voulait pas et il regrette », ont indiqué ses avocats Maîtres Ornella Spatafora et Randall Schwerdorffer. « Oui, il l'a étranglée », a concédé ce dernier, mais évoquant une « violence volontaire ayant entraîné la mort sans volonté de la donner »

18h25 : Jonathann Daval a avoué avoir tué son épouse