Marseille: Des dealers s'installent dans un parc du ministère de la Justice

TRAFIC Un réseau de stupéfiants s'est installé dans le parc de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), dans les quartiers Nord de Marseille...

J.S.-M.

— 

Un consommateur de résine de cannabis en train de se rouler un joint.
Un consommateur de résine de cannabis en train de se rouler un joint. — KROD/WPA/SIPA

Ils ne manquent pas d’audace. Une bande de dealers s’est installée sous les fenêtres d’une unité éducative de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), dans les quartiers Nord de Marseille​, rapporte La Provence. Des « braseros et des fauteuils » ont été installés, raconte une syndicaliste, et les clients « débarquent carrément en voiture » dans le parc de cette unité éducative, qui fait neuf hectares.

>> A lire aussi : Pourquoi une cocaïne de plus en plus «pure» est importée en France

Les 80 éducateurs de la Protection judiciaire de la justice travaillent justement auprès de mineurs délinquants, pour les dissuader de récidiver, notamment en matière de stupéfiants. Ce mardi, des salariés se sont mis en grève pour dénoncer cette situation.

Une éducatrice prise à partie

Toujours selon La Provence, la CGT va saisir le CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) en urgence. Une éducatrice a été récemment prise à partie par plusieurs hommes cagoulés.

Le portail du parc, « point de fragilité » selon le directeur interrégional adjoint de la PJJ, sera bientôt fermé et surveillé par un vigile. Il a également annoncé dans La Provence que le mur d’enceinte sera relevé, et que les habitants de la cité voisine n’auront plus le droit de traverser le parc.