Blocage des prisons: Dans leurs cellules, des détenus mettent le feu à leurs matelas à Epinal

GREVE Enfermés dans leurs cellules avec le blocage entamé depuis plusieurs jours par les gardiens de la prison d’Epinal, des détenus ont mis le feu à leurs matelas et cassé des canalisations…

B.P.

— 

A Epinal, des détenus ont violemment réagi au mouvement de grève de leurs surveillants ce mercredi.
A Epinal, des détenus ont violemment réagi au mouvement de grève de leurs surveillants ce mercredi. —

C’est la fumée sortant du quatrième étage qui a donné l’alerte. Ce mercredi matin, des détenus de la prison d’Epinal (Vosges) ont notamment mis le feu à leurs matelas afin de s’insurger contre leurs conditions de détention et le temps beaucoup plus important passé dans leurs cellules depuis plusieurs jours, selon France Bleu Sud Lorraine.

Le mouvement de grève un instant mis en pause

Après avoir brisé des canalisations mais aussi les œilletons des portes de leurs cellules, ils ont également lancé des morceaux de leurs matelas incendiés dans les couloirs, tandis que nombre de gardiens bloquaient l’entrée. Citant le procureur, la radio locale ajoute que ces actes n’ont fait aucun blessé, ni aucune dégradation majeure.

>> A lire aussi : Les gardiens grévistes menacés de sanctions, Belloubet sous le feu des critiques

Les pompiers ont rapidement pu intervenir sur place, aidés par les surveillants pénitentiaires qui ont pour leur part mis brièvement en pause leur grève devant la situation. Depuis l’agression de trois gardiens dans le Nord, de nombreux établissements sont bloqués par leurs confrères afin de réclamer une amélioration de leurs conditions.