Hérault: Un chasseur croit tirer sur un sanglier, il tue une jument dans son enclos

FAITS DIVERS Une enquête a été ouverte pour tenter de comprendre ce qu’il s’est passé, à Valflaunès…

N.B.

— 

Un cheval (illustration).
Un cheval (illustration). — Don White/SUPERSTOCK/SIPA

Une enquête a été ouverte, ce week-end, à Valflaunès, dans l'Hérault, après la mort d’une jument, tuée accidentellement lors d’une battue aux sangliers, rapporte France Bleu Hérault. Selon les gendarmes, le pauvre animal aurait été visé « par méprise ».

« Faudra-t-il d’autres accidents pour prendre enfin des mesures ? », s’indigne la fondation 30 millions d’amis, sur Twitter, qui annonce se joindre à la plainte déposée par le propriétaire de la jument, en se constituant partie civile auprès du parquet. 

 

« Il a confondu »

C’est un chasseur, qui n’avait pas, selon la station radio héraultaise, de traces d’alcool dans le sang, qui aurait tiré un coup de fusil vers Olympe, une jument de 16 ans, qui était parquée dans un enclos près de la maison de son propriétaire.

Selon les enquêteurs, il s’agirait d’une « erreur d’appréciation manifeste » : « Il a reconnu les faits et a dit qu’il a confondu le cheval avec un sanglier, explique le propriétaire à la station. Dingue… Bientôt on pourra confondre une souris avec un éléphant. » L’homme, atterré, assure avoir prévenu les chasseurs à plusieurs reprises de faire attention.