Doubs: Un agriculteur placé en maison d'arrêt après l'agression d'un garde-pêche et d'un habitant

VIOLENCES En attendant son jugement par le tribunal, un agriculteur du Doubs a été placé en maison d'arrêt après l'agression d'un garde-pêche et d'un habitant dans une affaire d'épandage sauvage de lisier...

B.P.

— 

L'auteur présumé de l'agression est un agriculteur qui se serait vu reprocher un épandage interdit de lisier sur la neige.
L'auteur présumé de l'agression est un agriculteur qui se serait vu reprocher un épandage interdit de lisier sur la neige. — Myriam Fotos/Pixabay/Creative Commons.

Les agressions datent d’une semaine selon France Bleu. Début janvier, un habitant de la commune de Charmauvillers et le garde-pêche de ce coin du Doubs ont été victimes de violences pour s’être plaints d’un épandage sauvage de lisier sur des champs enneigés du territoire, pratique interdite pour des raisons environnementales.

Un jugement finalement programmé le 1er mars

Interpellé et placé en garde à vue ce mardi, l’auteur présumé des faits, un agriculteur est passé devant le tribunal correctionnel de Montbéliard ce jeudi. A 31 ans, ce père de famille a finalement obtenu un délai pour préparer sa défense. Mais d’ici son jugement le 1er mars, il a été placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Montbéliard.