Hauts-de-Seine: «Des bandits qui s'attaquaient à d'autres bandits» interpellés lors d'une opération délicate

FAITS DIVERS Les policiers les ont interpellés alors qu’ils s’apprêtaient à attaquer un véhicule transportant 400.000 euros en liquide…

Thibaut Chevillard

— 

Illustration de la BRI de la police judiciaire. Crédit:POLICE NATIONALE / Sipa
Illustration de la BRI de la police judiciaire. Crédit:POLICE NATIONALE / Sipa — SIPA
  • Les policiers de l’Office central de lutte contre le crime organisé (Oclco) ont interpellé la semaine dernière six individus à Asnières (Hauts-de-Seine) et dans les Landes.
  • Les enquêteurs les soupçonnent d’avoir voulu attaquer une voiture qui transportait 400.000 euros en liquide.
  • Ces six hommes ont été mis en examen.

C’est « une équipe de bandits qui s’attaque à d’autres bandits » que les policiers de l’Office central de lutte contre le crime organisé ont mis hors d’état de nuire, vendredi dernier, à Asnières ( Hauts-de-Seine). Ces malfaiteurs « au palmarès éloquent », issus de la communauté des gens du voyage, sont tous « très connus de la police et de la justice », confie à 20 Minutes une source policière. Ces six hommes, âgés de 45 à 55 ans, ont été présentés à un magistrat et mis en examen cette semaine, indique une source judiciaire.

>> A lire aussi : Banditisme: Pourquoi les vols à main armée baissent-ils depuis 2009?

400.000 euros en liquide

L’affaire a commencé le 19 septembre dernier. Ce jour-là, la juridiction interrégionale spécialisée de Paris a ouvert une information judiciaire des chefs de vols commis en bande organisée, tentative de vols commis en bande organisée et association de malfaiteurs. « On les connaissait pour des affaires de braquage, de "vols aux faux poulets", d’escroquerie sur des personnes âgées », souffle un enquêteur. Depuis, les policiers surveillaient discrètement les membres de cette équipe, les soupçonnant de vouloir commettre un autre braquage.

Vendredi, les hommes de la BRI nationale, rompus aux interventions délicates, ont arrêté cinq d’entre eux alors qu’ils s’apprêtaient à attaquer un véhicule transportant 400.000 euros en liquide, selon nos informations, confirmant celles de BFM TV. « Quand on a trouvé la grosse valise pleine de billets, on a compris qu’ils voulaient en fait détrousser d’autres malfaiteurs », raconte un policier, soulignant que les enquêteurs n’ont pas encore l’entière certitude que cet argent, dont l’origine est évidemment louche, provenait du trafic de drogue.

Un fuyard arrêté à Bayonne

Les cinq individus interpellés ont été présentés un juge d’instruction le 15 janvier dernier. Trois d’entre eux ont été placés en détention provisoire, un quatrième a sollicité un débat différé, et le cinquième a été placé sous contrôle judiciaire.

>> A lire aussi : Banditisme: Comment les organisations criminelles géorgiennes diversifient leurs activités en France

Lors de l’intervention, les policiers ont été obligés d’ouvrir le feu à plusieurs reprises quand un des malfaiteurs a pris la fuite en voiture et leur a foncé dessus. Le suspect a néanmoins été interpellé dimanche, dans les Landes, par la BRI de Bayonne, alors qu’il essayait vraisemblablement de se rendre en Espagne. Son placement en détention a été requis. Il a sollicité un débat différé.