Braquage à la hache au Ritz: L'intégralité du butin retrouvé, deux hommes toujours en fuite

VOL SPECTACULAIRE L’enquête a été confiée à la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne…

Caroline Politi
— 
Des bijoux et montres de luxe ont été dérobées au Ritz.
Des bijoux et montres de luxe ont été dérobées au Ritz. — Jacques DEMARTHON

Près de 24 heures après le spectaculaire braquage au Ritz, un célèbre palace parisien de la place Vendôme (Ier arrondissement), le faramineux butin a été retrouvé, a appris 20 Minutes de source judiciaire. Les pièces de joaillerie et l'horlogerie de luxe ont été découverts dans un sac quelques minutes après le vol. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris du chef de vol commis avec arme en bande organisée et confiée à la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne. 

Trois braqueurs dehors, deux complices à l’extérieur

Mercredi vers 18h30, trois hommes, le visage dissimulé sous des cagoules et armés de hache, ont fait main basse sur les bijoux et montres de luxe exposés dans l’établissement. Mais en voulant prendre la fuite, les malfrats s’aperçoivent qu’ils sont pris au piège dans le hall : un système d’alarme a été discrètement activé et les portes bloquées. Pour ne pas perdre leur butin, ils jettent alors une sacoche par la fenêtre à l’intention de deux complices restés à l’entrée de l’établissement. 

Alors que les trois braqueurs coincés dans le bâtiment sont interpellés par une brigade de surveillance des quartiers et des policiers de la BAC, les deux complices à l’extérieur prennent la fuite en voiture pour l’un, en moto pour l’autre. Ce dernier remonte à contresens la rue Cambon, en chemin, il heurte une passante, la blessant légèrement. Le sac aurait été découvert sur le lieu de l'accident. Des premières estimations faisaient état de plus de 4,5 millions d’euros de préjudice.

Trois suspects bien connus

Les deux hommes postés à l’extérieur du bâtiment sont toujours en fuite. La voiture a été retrouvée calcinée ce jeudi dans le Val-d’Oise. Les trois autres suspects, des hommes de 29-30 ans, tous originaires de Seine-Saint-Denis et bien connus des services de police pour des vols et recels, sont toujours en garde à vue, précise cette source. Leur garde à vue a été prolongée ce jeudi soir.