Nord: Ils s’amusent à tirer au pistolet à billes sur des lycéens

FAITS DIVERS Les mis en cause ont visé des élèves qui revenaient d’un cours de sport…

Mikael Libert

— 

Un pistolet d'airsoft tirant des billes (illustration).
Un pistolet d'airsoft tirant des billes (illustration). — Eric Risberg/AP/SIPA

Mercredi, à Grande-Synthe, près de Dunkerque, dans le Nord, trois individus ont été interpellés pour violences avec arme en réunion. Ils sont accusés d’avoir tiré au pistolet à billes sur des lycéens.

Dans l’après-midi de mardi, un groupe d’élèves du lycée Noordover, à Grande-Synthe, était en train de regagner son établissement après une séance de sport. Sur le chemin, les adolescents ont été pris pour cibles par des tirs en provenance d’une voiture.

Deux blessés légers

La voiture en question, une Renault Twingo, était occupée par trois individus dont l’un était armé d’un pistolet d’airsoft. Les projectiles tirés, des billes de plastique, ont atteint deux élèves les blessant légèrement. L’un au mollet et l’autre à la fesse. Pris en charge sur place par les pompiers, leur état n’inspirait pas d’inquiétude.

>> A lire aussi : Des contrôleurs Transpole agressés à la Kalachnikov airsoft à Lille

Après les tirs, la Twingo a pris la fuite. Cependant, les témoignages des lycéens ont permis aux policiers d’obtenir des éléments afin d’identifier le véhicule. Le lendemain, une patrouille de police a repéré la Renault, avenue Clemenceau, toujours à Grande-Synthe.

Le véhicule et ses trois occupants ont été contrôlés. Un des passagers a immédiatement déclaré aux agents qu’il était porteur d’un pistolet à billes. Les trois individus, âgés de 18 à 20 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue.