VIDEO. Affaire Dupont de Ligonnès: Sur la piste d'un moine sosie

REPORTAGE Les enquêteurs ont perquisitionné un monastère du Var après des témoignages faisant état de la présence de Xavier Dupont de Ligonnès…

Adrien Max (avec T.C)

— 

Le monastère de Roquebrune-sur-Argens
Le monastère de Roquebrune-sur-Argens — Adrien Max / 20 Minutes
  • Après le témoignage de deux fidèles pensant avoir repéré Xavier Dupont de Ligonnès dans un monastère de Roquebrune-sur-Argens, les enquêteurs l’ont perquisitionné pour procéder à des vérifications.
  • Un des moines se révèle être le sosie de Dupont de Ligonnès.
  • A Roquebrune-sur-Argens, chacun a sa version de l’histoire tandis que le mystère demeure.

De notre envoyé spécial à Roquebrune-sur-Argens (Var),

Un temps breton dans un décor provençal, comme un symbole de cette affaire. Ce mardi matin une vingtaine d’enquêteurs de l’Office central pour la répression des violences aux personnes, de la police judiciaire de Nantes et de l’antenne de Toulon ont perquisitionné le monastère de Notre-Dame de Pitié de Roquebrune-sur-Argens, dans le Var.

Le chemin menant au monastère
Le chemin menant au monastère - Adrien Max / 20 Minutes

Le témoignage de deux fidèles de la chapelle du XVIIe siècle, accolée au monastère, a mis les enquêteurs sur les traces de Xavier Dupont de Ligonnès. Ils avaient cru repérer lors d’un office religieux le mois dernier cet homme suspecté des meurtres de sa femme et de ses quatre enfants, retrouvés enterrés dans le jardin de leur domicile familial à Nantes, en 2011. Il est l’homme le plus recherché de France depuis qu’il est considéré comme le suspect numéro un de cette affaire.

>> A lire aussi : Les 15 dates clés pour comprendre l'affaire Dupont de Ligonnès

Faisceaux d’indices

Les enquêteurs ont donc emprunté vers 8h30 sous des trombes d’eau un petit chemin sinueux de deux kilomètres de long, serpentant dans les collines jusqu’à un monastère perché, entouré d’oliviers. C’est ici que vivent quatre ou cinq moines, qui ont fait vœu de silence. Aux alentours de 11 h, après plusieurs vérifications, une partie des enquêteurs se sont finalement retirés, laissant derrière eux la horde de journalistes dépêchée sur place pour suivre cette affaire hautement médiatique.

C'est dans cette chapelle que des fidèles avaient cru reperé Xavier Dupont de Ligonnès.
C'est dans cette chapelle que des fidèles avaient cru reperé Xavier Dupont de Ligonnès. - Adrien Max / 20 Minutes

Il faut dire que les indices laissaient présager la présence du suspect le plus recherché de France dans cet endroit idéal pour y mener une retraite paisible. C’est dans cette même commune qu’il avait été aperçu pour la dernière fois et que sa voiture avait été retrouvée devant l’hôtel Formule 1.

>> A lire aussi : L’affaire Dupont de Ligonnès bientôt adaptée sur le petit écran

« C’est fini Paul, maintenant tu refermes les grilles »

Après de longues minutes d’interrogations – restent-ils des enquêteurs, qu’ont-ils trouvés ? –, le frère Paul, l’un des moines du monastère, s’est présenté devant la foule de caméras et de micros au sein de la petite chapelle. « Bien sur que nous avons été surpris de l’arrivée de gendarmes, même si c’est normal qu’ils cherchent. Xavier Dupont de Ligonnès n’est pas ici, ces témoignages relèvent de l'affabulation », a-t-il déclaré calmement, mais un peu dérouté.

Le frère Paul répondant aux médias
Le frère Paul répondant aux médias - Adrien Max / 20 Minutes

A peine a-t-il eu le temps d’expliquer « être comme dans un film de science-fiction » et confié être « incapable de reconnaître Xavier Dupont de Ligonnès », qu’un autre moine l’a rappelé à l’ordre : « C’est fini, Paul, maintenant tu refermes les grilles, ça suffit ! » Après vérification les enquêteurs sont finalement repartis sans Xavier Dupont de Ligonnès, la personne repérée par les fidèles se relevant finalement être son… sosie ! Une source policière confirme à 20 Minutes qu’un moine ressemble effectivement au suspect.

>> A lire aussi : Grégory, Raddad, Dupont de Ligonnès... Les énigmes criminelles qui fascinent

Délire collectif

Plus bas, dans le village, la nouvelle a eu le temps de parvenir aux oreilles des habitants. « J’avais oublié son nom, mais dès qu’il fait la une des journaux les gens en reparlent. Quelqu’un pense l’avoir vu ici, un autre là, l’histoire se répète à chaque fois », confie Aurélie. Cette perquisition n’étonne pas vraiment Clo, une autre habitante : « Depuis le début, on se dit qu’il se cache dans le monastère, mais ça relève surtout de la blague de comptoir. Ce qui m’étonne c’est surtout qu’ils aient mis autant de temps à s’intéresser au monastère. »

Une photo des moines sur un fascicule. On peut constater la ressemblance entre le deuxième moine en partant de la droite avec Xavier Dupont de Ligonnès.
Une photo des moines sur un fascicule. On peut constater la ressemblance entre le deuxième moine en partant de la droite avec Xavier Dupont de Ligonnès. - Adrien Max / 20 minutes

Pascal, lui, n’est pas du même avis. Toute cette histoire pourrait relever du délire collectif. « Vous savez, quand il y a un côté mystérieux, comme pour ce monastère, les gens montent vite en besogne. En plus, si vous mettez l’habit à Xavier Dupont de Ligonnès, il pourrait très bien ressembler à un moine », considère-t-il. Selon lui le suspect a laissé trop d’indices dans la commune pour s’y cacher, après une fuite si minutieuse. Sa mère, Mireille, 85 ans, qui connaît bien le monastère, croit en sa présence. « Je pense qu’il pourrait très bien se cacher dans la petite maison un peu plus bas. Ils ont fouillé là-bas les enquêteurs ? » s’interroge-t-elle. Si les enquêteurs ont refermé une piste ce matin, le mystère demeure entier.