Perpignan: Nouvelle agression d’un policier qui reçoit sept points de suture et huit jours d’ITT

POLICE Un policier victime d’une agression lors d’un contrôle a dû être hospitalisé après avoir subi un violent coup de genou au visage…

Jérôme Diesnis

— 

Le policier a été agressé vendredi 5 janvier (illustration).
Le policier a été agressé vendredi 5 janvier (illustration). — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Alors qu’il s’approchait d’un homme pour le contrôler, un policer a été violemment agressé d’un coup de genou au visage. Il s'est vu prescrire huit jours d’ITT et a dû se faire poser sept points de suture après avoir été hospitalisé en urgence. Ses deux collègues sont parvenus à maîtriser son agresseur présumé, connu défavorablement de la justice.

>> A lire aussi : Le syndicat Alliance dénonce «un sentiment d'impunité» chez les agresseurs après l'agression de deux policiers à Champigny

Agé de 17 ans, il avait été interpellé en possession de cigarettes de contrebande le 27 décembre avant d’être remis en liberté pour une convocation de justice le 20 mars.

L’agresseur présumé serait un mineur récidiviste

Cette fois, c’est à l’intérieur d’une voiture stationnée sur un parking (il aurait expliqué avoir trouvé les clés par terre), qu’il a été contrôlé, toujours en possession de cigarettes de contrebande. Après un passage en garde à vue, il a été remis en liberté avec en poche une nouvelle convocation devant les juges.

Alors que le climat est tendu dans les commissariats après les agressions de fonctionnaires de police à Champigny-sur-Marne, Saint-Dié-des-Vosges, Aulnay-sous-Bois et d’Argenteuil, le syndicat Alliance Police Nationale 66 réclame « une réponse à de tels faits dissuasive et non aménageable et une profonde évolution de la justice des mineurs ».