Disparition de Maëlys: L’appel à témoins placardé sur des panneaux publicitaires de 12m2

DISPARITION L’avis de recherche sur lequel on voit la photo de la fillette dans sa robe blanche est dorénavant visible sur des affiches dans plusieurs villes de Rhône-Alpes et bientôt en région parisienne…

H. B.

— 

Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche à Pont-de-Beauvoisin en Isère. Un appel à témoins a été diffusé par les gendarmes et placardé, notamment, dans les commerces de la commune.
Maëlys, 9 ans, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche à Pont-de-Beauvoisin en Isère. Un appel à témoins a été diffusé par les gendarmes et placardé, notamment, dans les commerces de la commune. — E. Frisullo / 20 Minutes

Nouvel élan de solidarité pour tenter de retrouver la petite Maëlys, disparue lors d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) dans la nuit du 26 au 27 août dernier. Des imprimeurs, annonceurs et régies publicitaires se sont organisés pour diffuser l’appel à témoins « en grand » sur des panneaux publicitaires de 4 mètres par 3, précise France Bleu.

Ces professionnels de l’affichage ont été sollicités par le collectif qui s’est constitué après la disparition de la fillette. « Nous voulons la vérité pour Maëlys, car il n’est pas pensable qu’en 2017 on ne puisse pas retrouver un enfant ! » explique au Dauphiné Libéré un membre du collectif mobilisé pour retrouver l’enfant.

Des grands panneaux de 12 mètres carrés en Rhône-Alpes et en région parisienne

Grâce à l’entreprise FG Publicité, l’avis de recherche sur lequel on voit la photo de la jeune Maëlys, dans sa robe blanche prise le jour du mariage, sera dorénavant visible dans plusieurs villes de la région Rhône-Alpes. En Savoie à Chambéry, Albertville, Aix-les-Bains, en Isère à Pont-de-Beauvoisin, en Haute-Savoie à Rumilly, Annemasse mais aussi en Saône-et-Loire à Mâcon.

Le géant de l’affichage publicitaire JC Decaux a aussi été contacté et aurait donné son accord pour placarder gratuitement en janvier l’avis de recherche sur 100 panneaux en Isère, en Savoie, dans le Rhône, et même en région parisienne, précise France Bleu.

>> A lire aussi : Comment les parents apprennent à vivre après la disparition d'un enfant

Depuis quatre mois, les recherches pour retrouver Maëlys sont restées vaines. Un homme, Nordahl Lelandais, a été mis en examen pour « meurtre précédé d’un autre crime ». Cet ancien militaire de 34 ans a été vu pendant la soirée de mariage avec la petite fille dont l’ADN a été découvert à l’intérieur de son véhicule.