Moselle: Enquête ouverte pour apologie de crimes contre l'humanité après la découverte d'une stèle en l'honneur de soldats nazis

FAITS DIVERS La stèle a été découverte à Volmunster, sur un terrain privé appartenant à une famille allemande, des descendants de soldats SS…

D. G. avec AFP

— 

La stèle "rend hommage" à la division SS responsable du massacre de Maillé (Touraine) en 1944.
La stèle "rend hommage" à la division SS responsable du massacre de Maillé (Touraine) en 1944. — Alain Jocard

La découverte provoque un certain émoi en Pays de Bitche. Une stèle nazie, en l’honneur de la 17e division SS Panzergrenadier a été découverte à Volmunster (Moselle). « C’est un cousin qui est tombé dessus, en se promenant. Le monument vient sans doute d’être installé. Le ciment est encore frais. Les fleurs ne sont pas fanées, les rubans noir et rouge encore bien colorés » raconte un témoin au journal l’Est Républicain.

Une stèle nazie toute récente a été découverte dans un champ en Moselle près de Bitche.
Une stèle nazie toute récente a été découverte dans un champ en Moselle près de Bitche. - Maps4News

La stèle va être saisie

La plaque « est située dans un champ, propriété privée d’un Allemand qui vit en Allemagne », précise le procureur de Sarreguemines, Jean-Luc Jaeg. Elle est visible des promeneurs, mais à l’écart du village. Sur la stèle on peut notamment lire leur devise : « Drauf, dran und durch », cela signifie « En avant, on y va, à travers ».

L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Sarreguemines, ainsi qu’à Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et crimes de guerre (OCLCH). La stèle va d’ailleurs être saisie par les gendarmes pour les besoins de l’enquête.

La découverte d’un tel monument « n’est pas commune, mais il y a déjà eu par le passé des rassemblements de néo-nazis et de sympathisants du IIIe Reich dans le pays de Bitche », confirme le procureur. La 17e SS Panzergrenadier Division est notamment soupçonnée être responsable du massacre de Maillé où 124 personnes sont mortes en 1944.