Des femmes âgées détroussées à Paris, deux suspects interpellés en flagrant délit

INFO «20 MINUTES» L’un des deux suspects, âgés de 25 ans, est déjà connu pour une centaine de faits similaires…

Caroline Politi

— 

Les voleurs ciblaient des personnes âgées (Illustration)
Les voleurs ciblaient des personnes âgées (Illustration) — LOUISA GOULIAMAKI / AFP

Ils ciblaient systématiquement des femmes âgées, vulnérables. Deux hommes, soupçonnés d’avoir détroussé cinq septuagénaires et octogénaires au cours du mois de décembre ont été interpellés mardi par la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne après avoir été pris en flagrant délit, a appris 20 Minutes de source policière. 

Le duo a été repéré dans le XIIe arrondissement de Paris alors qu’ils stationnaient à bord d’une BMW, surveillant les abords des commerces de proximité. Après de longues minutes, l’un des deux hommes s’est dirigé vers un petit supermarché puis est ressorti en suivant une femme âgée jusqu’à son immeuble. Il s’est engouffré dans le bâtiment puis en est ressorti quelques minutes plus tard en courant, rejoignant rapidement son complice. Les deux hommes ont été interpellés au moment où ils tentaient de retirer de l’argent avec la carte qu’ils venaient, semble-t-il, de dérober à leur victime, âgée de 85 ans.

Bien connu des services de police et de justice

Dire que les deux suspects n’en sont pas à leur coup d’essai est un euphémisme : le plus jeune des deux – celui suspecté d’avoir suivi la personne âgée – est connu pour une centaine de faits, le second pour une dizaine de faits.

En poursuivant leurs investigations, les enquêteurs se sont aperçus que, trois jours auparavant, une femme de 80 ans s’est fait voler sa carte bleue dans les mêmes circonstances dans le Val-de-Marne et dérober quelque 2.500 euros. Trois autres faits similaires ont été identifiés. Lors des perquisitions, à Paris et dans le Val-de-Marne, les enquêteurs ont saisi près de 1.000 euros en liquide, une BMW et un scooter.

Les deux suspects ont été déférés jeudi en vue d'une comparution immédiate. L'audience ayant été renvoyée, ils ont été placés en détention provisoire.