Calais: Un migrant afghan décédé probablement après avoir été percuté par un véhicule sur la rocade

FAITS DIVERS Selon la préfecture du Pas-de-Calais, le migrant afghan a probablement été percuté par un véhicule qui a pris la fuite…

A.B. avec AFP

— 

Un migrant est mort, percuté par une voiture sur la rocade portuaire de Calais (illustration).
Un migrant est mort, percuté par une voiture sur la rocade portuaire de Calais (illustration). — JOBARD/SIPA

Un migrant de nationalité afghane est mort dans la nuit de jeudi à vendredi après avoir été probablement percuté par un véhicule sur la rocade menant au port de Calais, a-t-on appris auprès de la préfecture.

>> A lire aussi : Calais: Un policier condamné à six mois ferme pour avoir giflé un migrant

Jeudi vers 23h30, « sur la rocade dans le sens Calais-port », un migrant « a été retrouvé mort, probablement percuté par un véhicule qui a pris la fuite », a dit la préfecture du Pas-de-Calais.

Percuté par un véhicule qui a pris la fuite

« Au regard des premières constatations, il pourrait s’agir d’un individu de nationalité afghane » dont l’âge n’a pas été encore précisément déterminé, selon la préfecture, précisant qu’une enquête de police avait été ouverte.

>> A lire aussi : Calais: Un migrant meurt percuté par une voiture sur l’A16

Le préfet du Pas-de-Calais Fabien Sudry a indiqué mercredi qu’entre 350 et 400 migrants se trouvaient à Calais, selon la dernière estimation.

Ils s'agit du 3e décès de migrants à Calais et ses environs en 2017, le dernier remontant au 4 août.

Selon un décompte de la préfecture du Pas-de-Calais, il y a eu 14 morts de migrants en 2016 et 18 en 2015. Les migrants tentent de rejoindre l'Angleterre, principalement sur des routes et sur le site d'Eurotunnel. La majorité d'entre eux arrivent à Calais, port d'Europe continentale le plus proche de l'Angleterre, dans l'espoir de rallier la Grande-Bretagne, souvent en raison de la langue, de la présence de proches dans le pays ou une supposée plus grande facilité à y trouver du travail.

Un bidonville géant, considéré comme le plus grand de France voire d'Europe et qui a compté entre 6.400 à 8.150 migrants selon les sources, s'est constitué à Calais (76.000 habitants) d'avril 2015 à la fin octobre 2016, date de son démantèlement par les autorités.