Seine-Maritime: Victime d’un cambriolage, elle appelle la police mais c’est elle qui termine en garde à vue

FAITS DIVERS Près de Rouen, les forces de l’ordre ont trouvé de la drogue chez une jeune femme qui les avait appelées à l’aide…

20 Minutes avec agence
— 
Une jeune femme, victime d'un cambriolage, a été arrêtée par la police  car de la drogue a été retrouvée dans son appartement (Illustration).
Une jeune femme, victime d'un cambriolage, a été arrêtée par la police car de la drogue a été retrouvée dans son appartement (Illustration). — Olivier Aballain / 20 Minutes

C’est une énième version de l’arroseur arrosé. En Normandie, une femme de 19 ans a été interpellée ce vendredi par des policiers dont elle avait réclamé l’intervention après avoir été menacée, dans son appartement, par un individu armé, rapporte 76-actu. De la drogue a été retrouvée sur place.

De la drogue dans l’appartement

En début de soirée, une jeune fille terrorisée téléphone à la police : elle vient de tomber sur un cambrioleur en rentrant chez elle, à Bihorel, une commune de la banlieue de Rouen (Seine-Maritime). Il semble qu’elle a surpris le malfaiteur alors qu’il venait de s’introduire dans son appartement pour le mettre à sac.

La jeune femme est parvenue à s’enfuir pour se réfugier auprès d’un groupe de jeunes et c’est alors qu’elle a prévenu les secours. Les policiers décident d’entrer dans le logement mais le cambrioleur s’est déjà volatilisé. Cependant, au cours de leurs investigations, les enquêteurs découvrent une bombe lacrymogène, une matraque télescopique mais aussi, 35 grammes d’héroïne et deux grammes de cocaïne…

Son compagnon trafiquait « un peu »

Il n’en fallait pas plus pour que la jeune femme, en plus du statut de victime, endosse celui de suspecte, même si elle proteste énergiquement, assurant qu’elle ignorait tout de cet embarrassant colis. Après avoir été interpellée et placée en garde à vue, elle a finalement été mise hors de cause par son compagnon.

Celui-ci, inquiet du désordre chez lui et de l’absence de sa copine, a contacté la police avant de se rendre au commissariat où il a été, lui aussi placé en garde à vue. Il a reconnu « trafiquer un peu pour payer sa consommation ». Le dealer présumé doit être convoqué ultérieurement alors que la jeune femme a fait l’objet d’un simple rappel à la loi. Le cambrioleur, lui, n’a pas été retrouvé.