Firminy: Le maire de la commune placé en garde à vue pour agression sexuelle

ENQUETE Les faits se seraient déroulés en Turquie au mois de juillet 2016...

C.G.

— 

Illustration du traitement d'une plainte.
Illustration du traitement d'une plainte. — POUZET20MN/WPA/SIPA

Il a toujours nié les faits dont il était accusé. Marc Petit, le maire de Firminy, dans la Loire, a été placé mercredi en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour agression sexuelle, indique Le Progrès. L’élu du Front de Gauche est soupçonné d’avoir agressé une employée du Conseil départemental du Puy-de-Dôme.

>> A lire aussi : Firminy: Le maire Marc Petit (PCF) accusé d'agression sexuelle

Suite à la plainte déposée par cette mère de famille, une enquête préliminaire avait été ouverte en juillet 2016. Les faits se seraient déroulés dans un hôtel à Istanbul alors que deux délégations de Firminy et du Puy-de-Dôme étaient venues en Turquie pour défendre les candidatures du site du Corbusier et des volcans d’Auvergne au patrimoine mondial de l’Unesco.

>> A lire aussi : Au cœur des volcans d'Auvergne, candidats au patrimoine mondial de l'Unesco

La plainte avait été déposée initialement à Clermont-Ferrand, avant d’être transférée à Saint-Etienne.