Nice: Les gérants d'un snack halal soupçonnés de trafic de stupéfiants

DROGUE L'un des suspects, déjà condamné pour avoir violenté un «mauvais musulman», nie toute implication...

C.D.

— 

Le palais de justice de Nice
Le palais de justice de Nice — ANP / 20 Minutes

Les gérants d’un snack halal de la rue de Belgique, au centre-ville de Nice ( Alpes-Maritimes), ont été placés en garde à vue. Ils sont soupçonnés de trafic de stupéfiants, rapporte Nice-Matin.

L’un des suspects avait défrayé la chronique en décembre 2014, rappelle le quotidien régional. Il avait en effet été condamné pour avoir fait pression sur un boulanger tunisien, à qui il reprochait d’être un « mauvais musulman » parce que, disait-il, il utilisait de l’alcool dans ses préparations pâtissières et vendait des sandwiches au jambon.

>> A lire aussi : Trois hommes condamnés à du sursis pour avoir violenté un «mauvais musulman»

Neuf personnes ont reconnu les faits

Soupçonné d’être proche des milieux islamistes radicaux, ce même homme a également été empêché de se marier par la ville de Nice.

Selon Nice-Matin, ce suspect nie toute participation à un trafic de stupéfiants. Onze personnes sont en garde à vue dans le cadre de cette affaire, et doivent être présentées ce vendredi à un juge d’instruction. Neuf d’entre elles auraient reconnu les faits, précisent nos confrères.

Les enquêteurs ont saisi, lors de leurs perquisitions, 430g de cocaïne, 1kg de résine et 2kg d’herbe.