Charente-Maritime: Un homme retrouvé mort, une barre en métal dans le thorax

FAITS DIVERS La victime, un homme de 56 ans habitant à Floirac (Charente-Maritime), ne s’était pas rendue au tribunal lundi alors qu’elle avait été tirée au sort pour être juré d’assises…

Thibaut Chevillard

— 

Illustration d'une voiture de gendarmerie
Illustration d'une voiture de gendarmerie — C. Allain / 20 Minutes

Un homme a été retrouvé mort, mardi après-midi, à son domicile de Floirac (Charente-Maritime), une tige métallique enfoncée dans le sternum, apprend 20 Minutes de sources proches du dossier. Lorsque son fils l’a découvert, vers 17 heures, Stéphane L. était allongé à côté de sa voiture garée dans une dépendance de la maison. Il était, semble-t-il, en train de changer un pneu.

Bordeaux: Vingt prévenus, dont un caïd de la drogue, jugés pour un vaste trafic de cannabis

Aucune hypothèse n’est exclue par les enquêteurs de la brigade de recherche de Jonzac, indique une source. Mais la section de recherche de Poitiers a été avisée, au cas où il s’agirait d’un crime. Une autopsie doit avoir lieu ce mercredi afin de déterminer précisément les causes de la mort de cet artisan de 56 ans.

Juré d’assises

Selon nos informations, la victime, inconnue des services de police, avait été tirée au sort pour être juré d’assises et avait été convoquée au tribunal lundi. Une convocation à laquelle elle ne s’est pas rendue. « Il avait appelé dans la matinée pour prévenir qu’il serait en retard à cause d’un problème de pneu », indique à 20 Minutes une source judiciaire.

Etant également absent mardi, une enquête pour disparition inquiétante a alors été ouverte par le parquet. Un peu plus tard, dans la journée, son fils qui habitait avec lui a découvert le corps et a appelé les secours. Sur place, les pompiers n’ont pu que constater le décès de Stéphane L.. 

Un artisan très apprécié dans la commune

Dans ce village d’environ 300 âmes, les habitants sont sous le choc. Une voisine, contactée par 20 Minutes, décrit un homme « très apprécié », un professionnel « très consciencieux », qui « travaillait beaucoup ».

« C’était une personne bien vue de tout le monde », souffle le maire de la commune, Michel Vallée qui faisait notamment du sport avec lui. « Il a fait partie pendant six ans du conseil municipal, il a participé au comité des fêtes… Il a aussi travaillé pour la commune en tant qu’artisan », ajoute l’édile, qui ne comprend pas ce qui a pu se passer.