Toulouse: Un père devant la justice pour des violences présumées sur son bébé de 10 semaines

JUSTICE Un homme de 30 ans devait être jugé en comparution immédiate ce vendredi à Toulouse pour des violences présumées sur son bébé de 10 semaines qui présente de multiples fractures. Le procès a été reporté au début d'année prochaine…

B.C.

— 

Les urgences de l'hôpital des enfants du CHU Purpan.
Les urgences de l'hôpital des enfants du CHU Purpan. — B. Colin / 20 Minutes

C’est le personnel soignant de l’Hôpital des enfants du CHU Purpan qui a alerté les autorités rapporte La Dépêche du Midi. La semaine dernière, ils ont accueilli un petit garçon de 10 semaines sujet à des crises de larmes inexpliquées.

Le père doit comparaître pour « violences aggravées »

La maman a indiqué qu’il avait eu un vaccin le jour même. Mais c’est une radio qui apportera une réponse à l’équipe médicale sur les raisons de ses cris : le nourrisson présente de multiples fractures, plus ou moins récentes.

Averti, le parquet a diligenté une enquête menée par les gendarmes de la brigade de recherche de Toulouse-Saint-Michel. Ces derniers ont interpellé mercredi matin le père, un militaire installé avec sa compagne dans l’Est toulousain sur lesquels les soupçons se sont portés. Il devait comparaître ce vendredi pour « violences aggravées », mais son procès a été reporté en début d'année prochaine. Il a été placé en détention.