Lyon: Un conflit personnel à l'origine de la violente agression au couteau survenue à Charpennes

FAITS DIVERS L'homme de 21 ans, entre la vie et la mort après avoir été poignardé à Villeurbanne, et son agresseur présumé se connaissent...

Elisa Frisullo

— 

Le suspect a été interpellé à Villeurbanne, peu après l'agression au couteau. Illustration.
Le suspect a été interpellé à Villeurbanne, peu après l'agression au couteau. Illustration. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • Un Villeurbannais a été blessé à la carotide mardi vers 14 heures à Charpennes, à Villeurbanne.
  • Un suspect, connu des services de police, a rapidement été interpellé et placé en garde à vue.
  • Selon nos informations, les deux hommes sont en conflit au sujet d’une affaire « relevant de l’intimité familiale », selon une source proche du dossier.

Une agression au couteau d’une grande violence qui serait liée à conflit personnel. Mardi, un homme de 21 ans a été grièvement blessé au couteau dans le quartier Charpennes à Villeurbanne, près de Lyon, alors qu’il était attablé dans un fast-food.

La victime, était en train de déjeuner avec des amis, lorsqu’un homme a fait irruption dans le restaurant pour la frapper au visage avant de lui asséner un coup de couteau au niveau de cou et de repartir au volant de sa voiture.

Grièvement blessé à la carotide, le jeune homme a été transporté à l’hôpital Edouard-Herriot en état d’urgence absolue. Le pronostic vital de la victime, qui devait être opérée, était toujours engagé mardi soir.

Les victimes connues des services de police

Peu après les faits et grâce aux témoignages recueillis rapidement par les policiers, un Villeurbannais de 27 ans, a été interpellé à bord de sa voiture, tout près des lieux de l’agression, et a été placé en garde à vue. «Il s’agit d’un homme, défavorablement connu des services de police, qui a déjà purgé des peines de prison pour des atteintes aux biens et des faits de violence», indique à 20 Minutes une source proche de l’enquête.

Selon les premiers éléments, ce Villeurbannais et sa victime, également connue des services de police, se connaissent. «Ils sont en conflit au sujet d’une affaire relevant de l’intimité familiale», précise cette même source.

L’enquête, confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale, se poursuit. L'agresseur présumé est toujours en garde à vue ce mercredi matin.