Côte d'Azur: Les trafiquants se font cueillir en pleine livraison sur l'autoroute A8

DROGUE Sept personnes ont été interpellées et une demi-tonne de cannabis a été saisie dans le cadre d’un trafic entre l’Espagne et la France…

Fabien Binacchi
— 
Des barrettes de cannabis. Illustration.
Des barrettes de cannabis. Illustration. — Krod - WPA - Sipa
  • Un réseau de trafiquants de drogue entre l’Espagne et la France a été démantelé et sept personnes ont été interpellées la semaine dernière dans le Var et les Alpes-Maritimes.
  • Plus de 500 kg de résine de cannabis ont été saisis.

Ils ont été surpris, juste après la livraison d’une demi-tonne de cannabis sur une aire de l’autoroute A8. La semaine dernière, sept personnes ont été interpellées dans le Var et les Alpes-Maritimes dans le cadre d’une affaire de trafic de stupéfiants entre l’Espagne et la France, a indiqué le parquet de Grasse, ce mardi.

Les enquêteurs de l’antenne de Nice de la DIPJ étaient sur les traces du réseau depuis quelque temps. Ils sont passés à l’action dans la nuit du 16 au 17 novembre.

Le chauffeur force une barrière de péage

Sur le parking de l’aire des Adrets de l’Estérel, 477 kg de cannabis viennent d’être transférés d’un camion dans une voiture porteuse. Le chauffeur du poids lourd, un ressortissant roumain, est interpellé sur la commune de Brignoles après avoir forcé une barrière de péage. Il était en possession de la somme de 60.000 euros.

Parallèlement, les forces de l’ordre mettent la main sur les conducteurs de la voiture et d’un autre véhicule, chargé d’ouvrir la voie. Deux autres hommes soupçonnés d’être le collecteur de fonds et l’organisateur du trafic sont aussi arrêtés dans la région de Cannes.

Une arme de poing et une compteuse à billets saisis

Au cours des perquisitions aux domiciles des mis en cause, 28 autres kilos de résine de cannabis, de la cocaïne et 4.720 euros en liquide ont également été saisis, ainsi qu’une arme de poing, une compteuse à billets et un détecteur brouilleur de balise.

Ce mardi, cinq personnes ont été présentées à un juge d’Instruction. Quatre d’entre elles ont été incarcérées, la cinquième a été placée sous contrôle judiciaire.