Vénissieux : Le chef présumé du réseau gérait le trafic de stupéfiants depuis sa cellule

TRAFIC DE STUPEFIANTS Un trafic de cannabis a été démantelé la semaine passée aux Minguettes à Vénissieux…

Elisa Frisullo

— 

Les policiers de la PJ de Lyon ont procédé au démantèlement d'un vaste réseau de trafic de cannabis à Vénissieux, près de Lyon. Illustration.
Les policiers de la PJ de Lyon ont procédé au démantèlement d'un vaste réseau de trafic de cannabis à Vénissieux, près de Lyon. Illustration. — E. Frisullo / 20 Minutes

Les hommes de la brigade des stups de la PJ de Lyon avaient rodé leur petit manège depuis un bon moment. Mais ce n’est que la semaine passée qu’ils ont pu procéder au démantèlement d’un trafic de stupéfiants mené aux Minguettes à Vénissieux, près de Lyon.

Vendredi, trois hommes ont été écroués, quatre autres placés sous contrôle judiciaire et tous ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants, organisation de malfaiteurs et détention d’armes. Selon Le Progrès, les trafiquants présumés animaient un vaste commerce de cannabis depuis un appartement, situé dans l’une des tours du boulevard Lénine.

>> A lire aussi : Lyon: Ils blanchissaient l'argent en famille et auraient écoulé 30 millions d'euros

Un chef en prison, des lieutenants très organisés

Le chef de la bande gérait le réseau depuis sa cellule. Sur le terrain, le trafic était minutieusement organisé, les lieutenants présumés géraient chacun leur tâche. A savoir l’approvisionnement, la revente et la gestion des stocks de cannabis et d’herbe de cannabis. Ils pouvaient ainsi écouler leurs marchandises auprès d’une trentaine de clients par jour, pour un chiffre d’affaires évalué à plusieurs milliers d’euros par jour, selon Le Progrès.

Lors des perquisitions menées dans cette barre des Minguettes, les forces de l’ordre ont découvert plusieurs armes, dont un fusil d'assaut, ainsi que de multiples munitions.