Calvados: La lycéenne disparue mercredi a été retrouvée saine et sauve à Arles

DISPARITION La section de recherche de la gendarmerie de Caen est saisie de l’enquête...

20 Minutes avec AFP

— 

Un véhicule de la gendarmerie de la Haute-Garonne.
Un véhicule de la gendarmerie de la Haute-Garonne. — B. Colin / 20 Minutes

La lycéenne de 16 ans, portée disparue depuis mercredi matin, a été retrouvée saine et sauve à Arles (Bouches-du-Rhône) où elle s’est rendue « d’elle-même », a indiqué le parquet de Caen qui avait ouvert une enquête pour « enlèvement ».

>> A lire aussi : Var: Cette dame a disparu depuis une semaine, la police lance un appel à témoins

« Elle a été retrouvée à Arles. Elle est partie d’elle-même. Comment et avec qui ? On ne sait pas », a déclaré à l’AFP Carole Étienne, procureure de Caen. « Elle a été prise en charge par les gendarmes et va être entendue », a-t-elle ajouté.

« L''exploitation de la téléphonie » a permis de cibler les Bouches-du-Rhône

La jeune fille avait quitté son domicile d’Evrecy (Calvados), vers 6h30 ce mercredi, pour se rendre en bus au lycée Malherbe de Caen, où elle est scolarisée en 1re scientifique. Mais elle n’est jamais arrivée à destination. Son sac avait été retrouvé près de l’arrêt de bus d’Evrecy. Le téléphone portable, la carte SIM et une chaussure appartenant à la jeune fille ont ensuite été découverts non loin de là. Ces éléments, jugés « très inquiétants », avaient amené le parquet à ouvrir une enquête pour enlèvement.

>> A lire aussi : L'ex d'Olivia Newton-John, porté disparu depuis douze ans, vivrait tranquille au Mexique

Une vaste opération de recherche avait été engagée avec l’aide de deux équipes cynophiles, d’un hélicoptère de la gendarmerie et la mobilisation de 75 militaires, a indiqué la gendarmerie. Les camarades de classe, la famille de la jeune fille, le chauffeur de bus et le proviseur du lycée ont été entendus par les gendarmes. Son ordinateur portable et son téléphone ont été passés au crible. « Ce sont les résultats de l’exploitation de la téléphonie qui ont orienté les recherches vers les Bouches-du-Rhône », a précisé la procureure, sans plus de précisions. La section de recherche de la gendarmerie de Caen est saisie de l’enquête.