Nice: Son petit labo servait à alimenter le haut-pays en cannabis

DROGUES Il avait sa propre production et se fournissait dans les cités sensibles de la capitale azuréenne…

F.B.
— 
La prise des gendarmes
La prise des gendarmes — Gendarmerie des Alpes-Maritimes

Un trafic, des quartiers populaires de la ville jusqu’aux petits villages de la montagne azuréenne. Un habitant de la vallée de la Vésubie (Alpes-Maritimes), qui se fournissait en cannabis à Nice pour revendre la drogue dans les communes du haut pays, a été interpellé la semaine dernière, a révélé ce lundi la gendarmerie des Alpes-Maritimes.

« L’individu achetait de la résine de cannabis dans des cités sensibles niçoises pour
la revendre, une fois conditionnée, dans la vallée de la Vésubie. L’individu s’était aussi lancé dans la plantation de cannabis pour augmenter sa capacité de vente », expliquent les militaires qui ont également auditionné une quinzaine de consommateurs identifiés.

De l’herbe conditionnée en sachets également retrouvée

Selon ce dealer présumé, plus de deux kilos de résine de cannabis ont ainsi été écoulés en deux ans. Lors de la perquisition, menée après son interpellation le 7 novembre, les gendarmes ont également retrouvé 230 grammes d’herbe, conditionnés en sachets.

L’homme a été déféré devant le procureur de la république de Nice. Remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire, il devrait être jugé en mars 2018.