Mantes-la-Jolie: Un homme porte plainte pour «violences policières à caractère raciste» après une interpellation

YVELINES Le plaignant affirme que les policiers l’ont menotté, frappé et traité de « sale négro », le « maintenant » contre un chauffage situé dans le fourgon…

H. B. avec AFP

— 

Illustration d'une voiture de police.
Illustration d'une voiture de police. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Nouvelle plainte pour violences policières dans une cité des Yvelines. Un homme de 27 ans a porté plainte samedi auprès du parquet de Versailles après une interpellation à Mantes-la-Jolie au cours de laquelle il dit avoir été gravement brûlé, a indiqué son avocat. Le jeune homme a porté plainte contre X pour « violences policières à caractère raciste », selon une copie de la plainte.

Selon Me Calvin Job, son avocat, le plaignant se trouvait dans la cité du Val-Fourré (Yvelines) mardi vers 17h quand des policiers sont arrivés et ont voulu contrôler un véhicule. Le jeune homme, qui possédait les clés de ce véhicule appartenant à un de ses amis, a proposé aux policiers de l’ouvrir et ces derniers l’ont fouillé sans rien y trouver, selon Me Job.

Frappé et traité de « sale négro »

Un deuxième fourgon est alors arrivé et d’autres fonctionnaires ont demandé au jeune homme d’embarquer pour un contrôle d’identité, ce que ce dernier a consenti à faire sans « aucune opposition », a affirmé la même source.

>> A lire aussi : A Aulnay, la Police des polices saisie après de nouvelles accusations de violences

Selon le plaignant, dans le fourgon, les policiers l’ont alors menotté, frappé et traité de « sale négro », le « maintenant » contre un chauffage situé dans le fourgon et « ignorant » ensuite ses cris pendant le trajet.

Deux jours d’ITT pour des brûlures aux bras

Arrivé au commissariat, les policiers ont alors appelé les pompiers qui l’ont emmené à l’hôpital où il a passé la nuit, ressortant le lendemain matin avec deux jours d’ITT pour des brûlures aux bras.

Rentré quelques heures chez lui, il est ensuite revenu à l’hôpital à deux reprises au cours des jours suivants, après l’aggravation de ses blessures, avant d’être finalement opéré vendredi, selon son conseil, qui précise qu’il doit rester hospitalisé une semaine. Une source policière a confirmé  l’interpellation d’un individu « très virulent » pour « outrage et rébellion » par la Brigade spécialisée de terrain (BST) de Mantes-la-Jolie.