Nantes: Le directeur de la maison de quartier Dervallières suspecté de viol

FAITS DIVERS L’homme, âgé de 47 ans, a été mis en examen vendredi…

David Phelippeau

— 

La maison de quartier des Dervallières.
La maison de quartier des Dervallières. — Map images

C’est la plus importante maison de quartier de la ville. Stupeur aux Dervallières, à Nantes, vendredi. Et pour cause : le directeur de la maison de quartier, âgé de 47 ans, a été mis en examen pour viols, agression sexuelle, harcèlement sexuel et moral, selon Presse Océan et Ouest-France de ce samedi. Six femmes, toutes majeures, ont porté plainte. Elles ont de 15 à 20 ans de moins que l’homme suspecté et ont toutes travaillé sous ses ordres.

Une première plainte classée sans suite en juin

La première plainte déposée en juin avait été classée sans suite, selon France Bleu Loire Océan… Mais, depuis cinq autres femmes ont porté plainte contre le directeur de cette maison de quartier. L’homme, placé en garde à vue jeudi dernier, nie pour le moment les faits qui lui sont reprochés.

Le directeur de la maison de quartier a donc été mis en examen vendredi, mais laissé néanmoins en liberté sous contrôle judiciaire. Le parquet a pourtant requis son placement en détention provisoire. Le 12 octobre dernier, il avait déjà été suspendu de ses fonctions à titre provisoire.