Nord: Le saccage ultra-violent d’une crèche associative provoque l’indignation

FAITS DIVERS Salles souillées, sanitaires cassés, cloisons défoncées, une crèche associative de Gravelines (Nord) a été victime d’un acte de vandalisme totalement gratuit dans la nuit de jeudi à vendredi…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une crèche. Ici Enfant'aisy, dans le quartier de la Courrouze à Rennes.
Illustration d'une crèche. Ici Enfant'aisy, dans le quartier de la Courrouze à Rennes. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Les employés de la crèche associative des Câlinous, à Gravelines (Nord), ont eu la mauvaise surprise de découvrir l’établissement entièrement saccagé, ce vendredi matin.

Des individus ont pénétré dans les locaux au cours dans la nuit de jeudi à vendredi en arrachant le système d’alarme. Salles souillées, sanitaires cassés, cloisons défoncées, lits dégradés, vitres brisées… la liste des dégradations est longue, rapporte La Voix du Nord. Des paires de ciseaux métalliques ont même été placées dans des fours micro-ondes pour les faire exploser.

>> A lire aussi : Nantes: Ils cassent tout, publient les images sur Internet et... se font arrêter

« Les dégâts sont considérables. Tout est à refaire »

Face à cet acte de vandalisme, Jocelyn Besset, le directeur de la structure, est écœuré. « Les parents ont été très compréhensifs. Mais c’est un coup dur pour notre association, a-t-il confié au quotidien. Les dégâts sont considérables. Tout est à refaire. On ne peut pas accueillir les enfants sans lits, sans sanitaires. Une fois la remise en état, il faudra tout désinfecter ».

Le personnel de la structure est « sur le pied de guerre » pour rouvrir au plus vite. « On espère que ce sera pour mardi, mais rien n’est encore sûr. Car on découvre encore au fur et à mesure l’étendue des dégradations », se désole le directeur. La police technique et scientifique a procédé à des prélèvements sur place afin d’identifier les auteurs de cet acte de vandalisme. Le commissariat de Dunkerque est chargé de l’enquête.