VIDEO. Meurtre d'Alexia: Jugée «concluante», l'autopsie a permis de connaître «les raisons de sa mort»

ENQUETE Après l’autopsie réalisée jeudi et jugée « concluante », la procureure de la République de Besançon a déclaré que « les raisons de la mort » de la joggeuse étaient désormais connues des enquêteurs…

B.P. avec AFP

— 

Sortie faire un footing depuis sa commune de Gray en Haute-Saône samedi, Alexia Daval a été retrouvée morte calcinée, dans un bois voisin.
Sortie faire un footing depuis sa commune de Gray en Haute-Saône samedi, Alexia Daval a été retrouvée morte calcinée, dans un bois voisin. — AFP

L’identification du corps de la joggeuse est intervenue dès mercredi, deux jours après la découverte d’un cadavre calciné dans un bois. Mais l’autopsie réalisée jeudi était attendue par les enquêteurs. D’après les déclarations de la procureure de la République de Besançon, ils connaîtraient désormais « les raisons de sa mort ».

>> A lire aussi : Une marche blanche organisée dimanche à Gray en hommage à Alexia

Pas de détails des résultats de l’autopsie pour ne pas nuire à l’enquête

« Mais des examens complémentaires sont encore nécessaires pour en connaître le détail », a ajouté la magistrate évoquant, auprès de l’AFP, une « autopsie concluante ». Edwige Roux-Morizot n’a en revanche pas souhaité donner pour l’instant des détails sur les résultats de l’autopsie pour ne pas nuire aux avancées de l’enquête.

Ces derniers donnent en effet un nouveau tournant aux investigations, permettant notamment aux enquêteurs de la section de recherches de Besançon de creuser certaines pistes. « Mais il y a encore plusieurs hypothèses et beaucoup d’éléments à récupérer et à vérifier », a précisé la procureure.

« Plein d’indices recueillis »

Malgré la combustion du corps, « plein d’indices ont pu être recueillis » et « l’autopsie a permis de conclure à un certain nombre d’éléments intéressants pour l’enquête ».

Après la découverte d’un cadavre retrouvé brûlé sous des feuillages dans le bois de Velet-Esmoulin lundi, le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic, a annoncé mercredi, grâce l’exploitation ADN, qu’il s’agissait bien du corps d’Alexia Daval, disparue samedi matin alors qu’elle était sortie courir sur les bords de Saône à Gray.

>> A lire aussi : «On revit toute la nuit ce qu'elle a pu vivre», confie le père de la joggeuse

Le meurtrier est toujours activement recherché, aucun suspect n’a pu être identifié.

Un nouvel appel à témoins a notamment été lancé, invitant chacun à « signaler tout fait suspect constaté, dans les environs de Gray et de la forêt de Velet-Esmoulin, durant le week-end du 28 et 29 octobre » au 03.84.65.11.45. Avec dans l’espoir de recueillir des témoignages de personnes ayant vu la joggeuse courir ou être approché par quelqu’un.