VIDEO. Joggeuse disparue en Haute-Saône: Un corps volontairement brûlé découvert, une enquête ouverte pour «assassinat»

ENQUETE Une autopsie doit être réalisée pour déterminer s'il s'agit ou non du corps de la joggeuse disparue samedi…

20 Minutes avec AFP

— 

La jeune femme est sortie courir le long de la Saône, samedi matin. Illustration
La jeune femme est sortie courir le long de la Saône, samedi matin. Illustration — Capture d'écran / Google Street View.

Un corps a été découvert ce lundi soir près du lieu de la disparition d’Alexia Daval, 29 ans et des analyses sont en cours pour l’identification. Il s’agit « du corps d’un individu, homme ou femme, plutôt jeune », a déclaré Emmanuel Dupic, le procureur de Vesoul, lors d’un point presse à la gendarmerie de Gray-la-Ville (Haute-Saône). Le corps qui est « fortement dégradé, a volontairement été brûlé sur place par le ou les auteurs des faits ».

Une enquête a été ouverte pour « assassinat » à la suite de cette découverte, a souligné le procureur de Vesoul. « Pour l’heure, il est trop tôt pour affirmer avec certitude qu’il s’agit d’Alexia. Seule l’autopsie pourra le dire », a expliqué le procureur. « Le corps sans vie a été découvert sous des branchages » dans un bois isolé, « dans un périmètre relativement proche de l’itinéraire habituel de la joggeuse ». L’autopsie de ce corps devrait être réalisée jeudi. Pour l’heure, il n’y a aucun suspect dans cette affaire.

La piste de l’enlèvement jusqu’ici privilégiée

Les enquêteurs privilégiaient ce lundi la piste de l’enlèvement quarante-huit heures après la disparition de la jeune femme et redoutaient une issue fatale. Alexia Daval avait quitté son domicile de Gray-la-Ville, samedi vers 9 heures, pour aller courir. N’ayant pas vu revenir son épouse, partie sans son téléphone, son mari a prévenu vers midi les gendarmes de Haute-Saône.

Au moment de sa disparition, la jeune femme blonde portait des lunettes rouges. Elle était vêtue d’une tenue de sport composée d’un short noir, d’un gilet rouge et de baskets roses. La mère de la jeune femme, Isabelle Fouillot, espérait que sa fille serait retrouvée vivante, mais elle a confié redouter le pire. « Je pense qu’elle a été enlevée. Quelqu’un la retient ou s’est débarrassé d’elle et on va retrouver son corps », a-t-elle confié lundi.