Sortie courir à Gray-la-Ville en Haute-Saône samedi matin, Alexia Daval, 29 ans, n'a pas donné de signe de vie depuis.
Sortie courir à Gray-la-Ville en Haute-Saône samedi matin, Alexia Daval, 29 ans, n'a pas donné de signe de vie depuis. — Gendarmerie de la Haute-Saône

ENQUÊTE

Joggeuse disparue en Haute-Saône: La piste de l’enlèvement privilégiée par les enquêteurs

Après la disparition d'une joggeuse sortie courir le long de la Saône depuis chez elle à Gray-la-Ville en Haute-Saône samedi matin, les enquêteurs privilégient, d'après le procureur, la piste de l'enlèvement...

« Nous privilégions la piste de l’enlèvement et de la séquestration. » Deux jours après la disparition de la joggeuse Alexia Daval samedi matin en Haute-Saône, c’est ce qu’a notamment déclaré le procureur de la République de Vesoul Emmanuel Dupic, lors d’un point presse relayé par France 3, ce lundi. Une battue et des plongées menées par les autorités et les habitants dimanche n’ont rien donné.

>> A lire aussi : Franche-Comté: Appel à témoins et enquête ouverte après la disparition «inquiétante» d'une joggeuse

Sortie courir le long de la Saône en direction de Mantoche, cette habitante de Gray-la-Ville âgée de 29 ans (aux cheveux mi-longs et d’une taille d’1,70m) n’a plus donné signe de vie depuis. Rapidement jugée « inquiétante », sa disparition a entraîné le déclenchement de recherches, la publication d’un appel à témoins et l’ouverture d’une enquête dès samedi.

Une information judiciaire ouverte

Lors de cette conférence de presse, le procureur a par ailleurs annoncé l'ouverture ce lundi d'une information judiciaire, selon la chaîne locale. Dans le même temps, le ratissage des bords de Saône et des habituels parcours de course de la joggeuse se poursuit, avec des moyens humains et technologiques. «L'absence de téléphone complique la recherche», ajoute Emmanuel Dupic.

D'après la même source, les enquêteurs qui ont vula publication Facebook de la gendarmerie largement partagée auraient reçu plusieurs appels, de différents types. Si les thèses du suicide et de la disparition volontaire sont mises de côté, les autorités n'écartent en revanche aucune piste quant à un probable enlèvement. Le numéro mis à disposition est enfin rappelé par nos confrères: 03.84.65.11.45.