Un véhicule de la gendarmerie de la Haute-Garonne.
Un véhicule de la gendarmerie de la Haute-Garonne. — B. Colin / 20 Minutes

INCENDIE

Isère: Incendie volontaire dans une caserne de gendarmerie près de Grenoble

L'incendie des voitures personnelles des gendarmes s'est propagé à la façade du bâtiment...

Près d’un mois après l’incendie volontaire de la gendarmerie de Grenoble, c’est une caserne située dans la ville voisine, Meylan, qui a été visée dans la nuit de mercredi à jeudi. Peu avant 4 heures du matin, plusieurs voitures personnelles de gendarmes, garées devant le bâtiment, ont été incendiées. Les flammes se sont propagées à la façade du bâtiment d’habitation. « Contrairement à Grenoble, c’est la partie privée de la gendarmerie qui était visée », insiste une source au sein de la gendarmerie.

>> A lire aussi : Ultra gauche: Qui sont ces groupuscules redoutés par les forces de l'ordre?

L’alerte a été donnée par un gendarme, réveillé par l’odeur des fumées. Une trentaine de personnes, dont une petite dizaine d’enfants, ont été évacuées en pleine nuit, sans qu’aucun ne soit blessé ni intoxiqué par les fumées. Le feu a rapidement pu être maîtrisé sans faire d’importants dégâts à l’intérieur du bâtiment.

Une enquête a été ouverte pour tenter de retrouver les incendiaires. Appartiennent-ils au même ccollectif d’ultra-gauche qui avait incendié le garage de la caserne de gendarmerie de Grenoble ? Aucune revendication n’a pour l’heure été émise.