Rennes: Ils escroquaient les personnes âgées, 800.000 euros de préjudice

FAITS DIVERS Six personnes issues de la communauté des gens du voyage ont été interpellées, le 18 octobre dernier. Elles sont suspectées d’avoir escroqué des personnes âgées…

Thibaut Chevillard

— 

Illustration d'une voiture de gendarmerie, ici à Rennes.
Illustration d'une voiture de gendarmerie, ici à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes
  • Six personnes issues de la communauté des gens du voyage ont été interpellées, le 18 octobre dernier.
  • Elles sont suspectées d’avoir escroqué des personnes âgées.
  • 14 victimes ont été recensées, le préjudice s’élève à environ 800.000 euros.

L’enquête commence en janvier dernier. Les gendarmes de la section de recherche de Rennes reçoivent une information de Tracfin concernant le train de vie élevé d’une famille issue de la communauté des gens du voyage, vivant dans la région, relate à 20 Minutes une source proche de l'enquête. Les informations qu’ils recueillent par la suite semblent indiquer que l’argent qu’ils dépensent provient d’escroqueries réalisées depuis environ deux ans.

>> A lire aussi : Rennes: Un homme poignardé à la sortie d'une discothèque

L’enquête, menée en collaboration avec le Gir (Groupe d'intervention régional), montre qu’un homme de 53 ans, déjà connu pour des escroqueries et des vols, et ses proches rendaient régulièrement visite à des personnes âgées pour leur vendre des tapis ou des produits d’entretien. Puis, ils revenaient voir celles qu’ils avaient mises en confiance et leur proposaient de réaliser des travaux « à des prix bien plus élevés que ceux du marché », souffle à 20 Minutes une source proche du dossier.

Ils leur demandaient également de leur prêter de l’argent, qu' « ils ne rendaient jamais. » Pour les rassurer sur leurs capacités de remboursement, ils leur montraient un faux lingot d’or « qui était bien usé ». Les gendarmes ont recensé 14 victimes, mais il y en a sans doute eu davantage. « Dans ce genre de dossier, certaines n’osent pas parler, déposer plainte, par peur ou par honte », explique notre source.

800.000 euros

Le préjudice total est estimé à 800.000 euros. De l’argent qu’ils utilisaient semble-t-il pour « flamber », notamment en achetant de grosses cylindrées. Le 18 octobre dernier, les six membres du clan sont interpellés à Morangis (Essonne).

Ils ont été relâchés à l’issue de leur garde à vue. Le chef de famille a été convoqué devant la justice le 23 avril 2018.