Lyon: Un homme «désespéré» menace de se faire sauter à l’aide de bonbonnes de gaz

FAITS DIVERS Le Raid a dû intervenir, samedi soir à Vaulx-en-Velin, pour empêcher le geste de détresse d'un Vaudais de 53 ans...

J.L.

— 

Photo d'illustration du Raid, en septembre à Bièvres (Essonne).
Photo d'illustration du Raid, en septembre à Bièvres (Essonne). — Jacques Witt / Sipa

Les policiers ont négocié durant plus de deux heures samedi soir devant un appartement situé rue Anatole France à Vaulx-en-Velin (Rhône). La raison ? Un homme de 53 ans venait de se retrancher chez lui après avoir frappé son épouse et leur fils de 20 ans. Après le départ de ces deux derniers, qui ont vite prévenu la police, ce Vaudais a menacé de « se faire sauter » à l’aide de bombonnes de gaz, comme le révèle Le Progrès.

Inconnu des services de police et de psychiatrie

Le Raid a fini par intervenir vers 22h30 en défonçant la porte et en interpellant l’individu, jusque-là inconnu des services de police et de psychiatrie, et réfugié sous un lit samedi soir avec une légère blessure à la tête. La perquisition du domicile a permis de découvrir une arbalète avec une flèche ainsi qu'une boîte contenant des billes de plomb et une dague. Ce « pétage de plombs », transmis au parquet, a d’abord conduit cet homme en pleine dépression vers l’hôpital Edouard-Herriot (Lyon).

Il s’avère que son mélange de médicaments avec beaucoup d’alcool a eu de lourdes conséquences. Son état psychologique, jugé « désespéré » par une source proche du dossier, va le diriger à l’hôpital psychiatrique du Vinatier pour être soigné.