Marseille: Le rappeur Jul placé en garde à vue

FAITS DIVERS Il a été contrôlé sur l’autoroute en excès de vitesse alors qu’il avait consommé du cannabis…

Thibaut Chevillard

— 

Jul à un concert
Jul à un concert — Thomas Samson / Afp
  • Le rappeur marseillais a été placé dimanche soir en garde à vue.
  • Il a avoué avoir consommé du cannabis avant de prendre le volant.
  • Son passager a été trouvé en possession d’une arme de poing et d’un peu de cannabis.

Voilà qui va renforcer son image de mauvais garçon. Le rappeur Jul a été placé en garde à vue dimanche soir à Marseille après avoir été intercepté en excès de vitesse sur l’autoroute sous l’emprise de stupéfiants, indiquent à 20 Minutes des sources policières, confirmant une information de La Provence. Le chanteur marseillais a été remis en liberté lundi soir, a-t-on appris auprès de la police.

Dimanche vers 21h, Jul roulait à vive allure en direction de Marseille sur l’A50 en faisant des appels de phare aux voitures se trouvant devant lui. Parmi elles se trouvait… une voiture de policiers de la Bac. Les agents ont alors intercepté boulevard Mireille Lauze le célèbre interprète de Tchikita au volant d’une Mercedes de location et l’ont contrôlé.

Cannabis et arme de poing

Le chanteur, qui a reconnu avoir consommé du cannabis, a été placé en garde à vue. Il s’y trouvait toujours ce lundi matin. Son passager, âgé de 24 ans, a lui aussi été emmené au commissariat après que les policiers ont trouvé sur lui une arme de poing 9 mm et une petite quantité de résine de cannabis. Jul a assuré aux policiers qui l’ont interrogé qu’il n’était pas au courant de la présence de cette arme dans le véhicule.

En mai, le rappeur avait été auditionné dans le cadre d’une enquête préliminaire pour propos injurieux et atteinte à la vie privée, après avoir cité nommément un fonctionnaire de police dans une de ses chansons. Dans ce morceau, il ajoutait : « On insulte la Bac et on s’barre. J’attends juste qu’on me libère. »