VIDÉO. Cambriolage mortel de Servian: Le propriétaire mis en examen et écroué pour complicité de tentative de vol

JUSTICE Selon le procureur, l’Héraultais aurait pu cacher des liens avec le ou les cambrioleurs. Le 5 octobre dernier, il a abattu un homme qui s’était, selon lui, introduit chez lui…

N.B.

— 

Illustration d'une voiture de police.
Illustration d'une voiture de police. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

L’affaire du cambriolage mortel à Servian (Hérault) a connu un véritable coup de théâtre : le propriétaire du domaine, accusé d’avoir abattu un homme qui s’était introduit chez lui, a été mis en examen pour « complicité de tentative de vol avec violence ».

L’homme de 68 ans, qui avait déjà été mis en examen pour « meurtre » et laissé libre sous contrôle judiciaire, a été placé en détention provisoire. Ce sont des divergences entre les témoignages qui auraient conduit à ce rebondissement, quelques jours après l’interpellation du deuxième cambrioleur, qui avait pris la fuite le 5 octobre.

Il aurait pu jouer « un rôle » dans le cambriolage

Selon le procureur Yvon Calvet, le propriétaire du domaine Saint-Adrien, primé comme l’un des jardins préférés des Français, aurait pu jouer « un rôle » dans le cambriolage. Des « indices graves et concordants » le laisseraient penser. L’homme, qui a bénéficié d’un élan de solidarité sur les réseaux sociaux après les faits, aurait pu cacher aux enquêteurs les liens qu’il entretiendrait avec le ou les cambrioleurs.

Cette nuit-là, selon les premières déclarations du propriétaire héraultais, deux hommes armés s’étaient introduits chez lui, s’en prenant violemment à lui et sa femme handicapée, cherchant un coffre-fort. Il avait ensuite expliqué qu’il se serait saisi d’un fusil, et aurait tiré sur l’un des deux hommes, tandis que l’autre prenait la fuite.