Perpignan: Le complice présumé du cambriolage mortel de Servian a été arrêté

HERAULT Dans la nuit du 5 au 6 octobre, un propriétaire avait abattu un homme qui avait fait irruption chez lui…

Nicolas Bonzom

— 

Un conducteur sans permis ni assurance a fui les gendarmes mais a été condamné à six mois de prison (Illustration).
Un conducteur sans permis ni assurance a fui les gendarmes mais a été condamné à six mois de prison (Illustration). — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Les gendarmes de la section de recherches de Montpellier ont interpellé mardi matin à Perpignan (Pyrénées-Orientales) le complice présumé du cambrioleur tué à Servian (Hérault), dans la nuit du 5 au 6 octobre, par le propriétaire du jardin de Saint-Adrien.

>> A lire aussi : Hérault : En tuant le cambrioleur, la victime du home-jacking a-t-elle agi en état de légitime défense ?

Recherché depuis plus de dix jours, l’homme est actuellement en garde à vue, rapporte Midi Libre. L’homme est soupçonné d’être celui qui a fait irruption, la nuit tombée, dans cette propriété très célèbre de Servian, primée à plusieurs reprises pour son jardin.

57.000 « likes »

Les deux individus, cagoulés, avaient agressé et frappé le couple, dont la femme était en situation de handicap après un accident, voulant accéder à un coffre-fort. Le propriétaire s’était alors saisi d’un fusil et avait abattu l’un d’eux, tandis que l’autre prenait la fuite.

Mis en examen, le propriétaire du jardin de Saint-Adrien a été finalement remis en liberté, sous contrôle judiciaire. Depuis, un immense élan de soutien s’est mis en place, dans le village et sur les réseaux sociaux, où plus de 57.000 internautes ont « liké » une page dédiée.Une pétition a aussi réuni plus de 120.000 signataires.

Les enquêteurs cherchent notamment à savoir si le propriétaire a agi ou non en situation de légitime défense. Le témoignage du complice présumé devrait être important.