Meaux: Un détenu porte plainte pour «viol» contre trois surveillants

JUSTICE Les surveillants ont été placés en garde à vue et nient les faits...

Floreal Hernandez
— 
Un couloir de prison. (Illustration)
Un couloir de prison. (Illustration) — G. VARELA / 20 MINUTES

Un détenu du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin (Seine-et-Marne) a porté plainte contre de trois surveillants de la prison. L’information a été révélée par M6 et confirmée par l’AFP, ce lundi, après le placement en garde à vue des trois gardiens, parmi lesquels figure un gradé.

Un détenu accuse trois surveillants du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin (Seine-et-Marne) de l'avoir violé avec une matraque.
Un détenu accuse trois surveillants du centre pénitentiaire de Meaux-Chauconin (Seine-et-Marne) de l'avoir violé avec une matraque. - Map4News

Le détenu « aurait été immobilisé par trois surveillants »

Une enquête préliminaire a été ouverte à la suite de ce dépôt de plainte. Ces trois surveillants nient les faits qui leur sont reprochés, a indiqué une source proche du dossier. Selon M6, « après une tentative de rébellion » le détenu « aurait été immobilisé par trois surveillants » et « l’un des surveillants l’aurait alors violé à l’aide d’une matraque ».

Une source proche du dossier précise que l’objet incriminé serait en fait une barre de sondage, servant à tester l’intégrité des barreaux.

« Ces allégations sont infondées et impossibles »

L’administration pénitentiaire avait déclaré le 11 octobre qu’une « demande d’explication » avait « été adressée aux agents concernés afin de prendre les mesures adaptées ».

« N’ayant pas accès au dossier médical, nous ne pouvons pas donner d’indications sur l’état de santé de la personne détenue », avait-elle ajouté. « Ces allégations sont infondées et impossibles », avait pour sa part réagi un représentant syndical requérant l’anonymat.