L'étudiant retrouvé mort en week-end d'intégration avait 3,7 grammes d'alcool dans le sang

FAITS DIVERS Le jeune homme avait été retrouvé sans vie au petit matin...

C.A. avec AFP

— 

Illustration d'une voiture de gendarmerie, ici à Rennes.
Illustration d'une voiture de gendarmerie, ici à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

L’étudiant rennais retrouvé mort lors d’un week-end d’intégration à Pénestin, dans le Morbihan, aurait consommé beaucoup d’alcool dans la journée. D’après Ouest-France, le jeune homme présentait une alcoolémie de 3,7 grammes par litre de sang au moment où les pompiers ont tenté de lui porter secours.

«L'autopsie a établi que ce décès était consécutif à un arrêt cardiaque dû à un syndrome asphyxique en lien avec une détresse respiratoire provoquée par une alcoolisation massive», a confirmé le procureur de Vannes François Touron.

« Rien de suspect »

Etudiant en fac dentaire à l’université Rennes 1, le jeune homme participait à un week-end d’intégration organisé par une association étudiante. Son corps sans vie avait été retrouvé vers 9h le dimanche 1er octobre par des camarades de classe. L’autopsie réalisée n’avait « rien révélé de suspect », confiait une source proche de l’enquête à 20 Minutes.

Pas d"incitation à la consommation

D'après le parquet, l'enquête a établi que «le décès dramatique de ce jeune homme résultait d'un comportement isolé et ne s'inscrivait pas dans un contexte d'incitation à la consommation excessive d'alcool». «Les organisateurs de ce rassemblement s'étaient entourés de précautions» précise le procureur.