Les enquêteurs ont identifié le corps de femme calciné retrouvé dans l'Aude

ENQUETE La femme tuée par balle et dont le corps calciné a été retrouvé il y a deux semaines au bord d’une route de l’Aude, était une marginale de 38 ans, mère de deux enfants et originaire du Tarn…

H.M. avec AFP
— 
Un enquêteur de la cellule "identification criminelle" de la gendarmerie de la Haute-Garonne. Illustration.
Un enquêteur de la cellule "identification criminelle" de la gendarmerie de la Haute-Garonne. Illustration. — F. Scheiber / 20 Minutes

Elle s’appelait Myriam Fedou-Bonsirven et avait 38 ans. Les enquêteurs chargés de l’enquête sur le corps de femme calciné retrouvé au bord d’une route départementale de l’Aude, près deCarcassonne, viennent de lever le mystère de l’identité de la malheureuse victime.

Selon les indications données par David Charmatz, le procureur de la République de Narbonne, Myriam Fedou-Bonsirven, originaire du Tarn, était une marginale sans profession. Elle était mère de deux enfants de 11 et 14 ans qui « bénéficiaient d’une mesure de placement en foyer décidée depuis peu par le juge des enfants de Castres », a précisé le magistrat.

Peut-être enlevée

Cette identification, qui survient deux semaines après la macabre découverte, a été faite grâce « à des examens médicaux approfondis ». D’après les informations de La Dépêche du Midi, un proche de Myriam Fedou-Bonsirven, avait aussi fini par s’inquiéter et par signaler sa disparition.

La Tarnaise a été tuée d’une balle dans la tête. Les analyses balistiques et anatomopathologiques se poursuivent pour déterminer si le meurtre a été commis sur les lieux de la découverte du corps, situés à une soixantaine de kilomètres de Castres, ou ailleurs. Les enquêteurs n’excluent pas que la victime ait pu être enlevée et séquestrée avant d’être assassinée.