Présidentielle 2022 : Sur le conflit Ukraine-Russie, LREM s'est-elle réjouie trop vite ?

FAKE OFF « L’armée de Poutine recule. » Sur Twitter, des ténors de la droite raillent la communication des équipes d’Emmanuel Macron, qui auraient créé un visuel célébrant la victoire diplomatique du président

Emilie Jehanno
— 
Conférence de presse d'Emmanuel Macron et de Vladimir Poutine, le 8 février à Moscou.
Conférence de presse d'Emmanuel Macron et de Vladimir Poutine, le 8 février à Moscou. — Sergei Guneyev/POOL/TASS/Sipa US/SIPA
  • Sur les réseaux sociaux, Eric Ciotti, lieutenant de Valérie Pécresse, a brocardé un visuel célébrant l’action diplomatique d’Emmanuel Macron dans le conflit Ukraine-Russie.
  • Publié le 15 février, il affirme que le chef de l’Etat s’est « battu pendant des semaines pour éviter une invasion russe de l’Ukraine ». Et conclut : « Aujourd’hui, l’armée de Poutine recule. »
  • Contactés par 20 Minutes, les administrateurs de ce compte non-officiel expliquent que ce visuel est « une initiative militante » sans lien avec LREM.

Eric Ciotti, Julien Aubert, Thierry Mariani… Des ténors de la droite et de l’extrême droite s’en donnent à cœur joie sur les réseaux sociaux ces derniers jours. Ils raillent la communication « d'En Marche », « la propagande des équipes » ou des « amis » d'Emmanuel Macron au sujet d’un visuel publié le 15 février.

Celui-ci vante l’action d’un président qui « s’est battu pendant des semaines pour éviter une invasion russe de l'Ukraine ». Et la publication de conclure : « Aujourd’hui, l’armée de Poutine recule. » Une formule fort malavisée, alors que Vladimir Poutine a reconnu lundi 21 février les territoires séparatistes de Donetsk et Lougansk et annoncé un déploiement de l’armée dans ces « républiques ».

« Il y a quelques jours selon En Marche, Macron faisait reculer les chars russes en Ukraine ! », ironise Eric Ciotti (LR) sur Twitter le 22 février. Le lieutenant de campagne de Valérie Pécresse attaque « le macronisme », « une fake news permanente qui abîme la France », tandis que Julien Aubert, député Les Républicains du Vaucluse, dénonce « le côté dérisoire d’une communication privée de fond ».

Capture d'écran d'un tweet d'Eric Ciotti.
Capture d'écran d'un tweet d'Eric Ciotti. - Capture d'écran/Twitter

« Mais quelle bande de clowns, se moquait Thierry Mariani, député RN au Parlement européen, quelques jours plus tôt. A essayer de récupérer tout ce qui passe, les amis de Macron se ridiculisent. »

FAKE OFF

Si ce visuel a bien été réalisé par des soutiens d’Emmanuel Macron, il ne s’agit pas, néanmoins, d’une communication officielle. C’est le compte Twitter « AvecEnMarche » qui l’a créé et publié le 15 février. Ce jour-là, Vladimir Poutine avait annoncé le retrait d'une partie des troupes russes à la frontière ukrainienne. Une semaine plus tôt, le président français s’était rendu à Moscou pour tenter de désamorcer la crise autour de l’Ukraine.

Dans la description du profil, il est bien précisé qu’AvecEnMarche est un compte « non officiel » soutenant la réélection d’Emmanuel Macron. Il est suivi par 3.261 abonnés, contre près de 300.000 pour le compte officiel du parti présidentiel. Contactés, ses administrateurs nous assurent que ce visuel est « une initiative militante à destination de ce compte non officiel ».

De son côté, La République en marche nous confirme que ce compte « n’est pas officiel » et que le visuel n’a « pas du tout été validé par les équipes de campagne ». Et ajoute n’être « ni de près ni de loin lié » à cette publication qui, « au sens politique, ne vaut rien ». Le parti présidentiel voit dans les attaques de la droite « un coup d’épée dans l’eau, qui tape à côté ».