Présidentielle: Des bulletins nuls mais drôles, dénichés après le second tour

LOL Un électeur a choisi de voter « Blanc », Michel Blanc…

C. Ape.

— 

Illustration d'un bureau de vote
Illustration d'un bureau de vote — ALLILI MOURAD/SIPA

Dimanche soir, alors que les Français étaient appelés aux urnes pour le second tour de la présidentielle, plus de 4 millions d’entre eux ont choisi de ne pas choisir.

Oui, mais ces électeurs ont toutefois fait le déplacement et tenu à glisser leur bulletin (nul ou blanc) dans l’urne, non sans un certain trait d’humour pour quelques-uns d’entre eux.

  • En Alsace, un électeur a présenté aux candidats ses sincères condoléances avec une très jolie carte, quand un autre reprenait Astérix et Obélix pour annoncer des « galè’e d’oi devant ! », rapporte les Dernières Nouvelles d’Alsace.
  • Un électeur parisien a endossé le rôle d’un employé des ressources humaines pour recaler les candidatures d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen au poste de chef d’Etat.
  • Du côté de Nancy, un fan du général de Gaulle a fait part de sa nostalgie, indique L’Est républicain.

>> Suivez les événements en direct au lendemain du second tour

  • La Voix du Nord a repéré le vote d’un électeur quelque peu désabusé dans le deuxième bureau de Coudekerque-Branche, dans le Nord. Son choix s’est porté sur un lave-linge, « le seul qui respecte son programme ».
  • Dans le 5e arrondissement de Paris, on a décidé de convoquer Che Chirac, un concept…
  • A Lamballe, dans les Côtes-d’Armor, on tient sans doute le champion du bulletin « Blanc », avec Michel Blanc, alias Jean-Claude Dusse dans Les Bronzés font du ski.
  • A Grenoble, un électeur a failli voter Marine Le Pen… et puis finalement non

L’abstention s’est élevée à 25,44 % des inscrits sur les listes électorales, en hausse par rapport au premier tour (22,23 %).

Emmanuel Macron a recueilli 20 753 797 voix, Marine Le Pen 10 644 118 suffrages, selon les chiffres de l’Intérieur pour la France entière.

Le pourcentage des bulletins blancs, 8,51 %, et nuls, 2,96 %, soit un total de 11,47 % des votants et plus de 4 millions d’électeurs, est le plus élevé enregistré lors des scrutins présidentiels depuis le début de la Ve République.